Gay chat + de 480 000 Mecs inscrits | Accueil BlogGay | S'identifier | Suivre BlogGay sur Twitter - Follow on Twitter  

Gay Dating  rencontres gay et lesbien francophonemeetings gay UKeventi gay in Italiagay ontmoetingen in het NederlandsEventos gay en Españaschwule in 

deutschlandasieOther RebeuGay  | Vidéos gays x à télécharger | Gay webcam |  sur le Chat Chat, dialogue et rencontres sur le chat avec des mecs de ta région |  Translations blog : module http://www.3w-traduction.com/

SEX BOMBS BECOME SEXTOYS IN MY HOME

( click on small photos to enlarge )

SEND THIS LINK TO YOUR FRIENDS !
www.sexyssimo.bloggay.com

YES !!
REAL PHOTOS, REAL HOT GUYS FUCKED & GANGBANDED : all 18+

On this blog are ONLY guys who accept to be featured.


WE ARE : athletic matures (Horse Riders & Bikers, Firemen, Rugbymen, Cops).

YOU ARE : Sexy guy in love with muscles & big cocks for hot sex.



VOICI LES RECENTS BEAUX MECS BAISES et/ou TOUZES (SSR)

Album photos de sexyssimo

Home |   Profil |   Physique - Sexualité |   Stats |   Chat Gay

Athlétique bi, ex-mannequin, Professeur Agrégé, Cavalier, Caritatif engagé... Aime l'amour et l'Amour, les voyages, l'opéra, champagne et caviar mais aussi sandwiches campagnards au coin d'un feu, rires et chants, sexe intense... Bref, tout ce qui exalte la vie.

AEQUAM MEMENTO SERVARE MENTEM
Horace (liv. II, ode III, v. 1)

Le blog est décomposé en unités d'énonciation datées, appelés billets ou articles / The blog is broken up into dated units of stating, called tickets or articles Mes Billets/Articles

Titre du billet 530... ROUTIER SUR ROUTARD
Posté le jeudi 21/04/2011 à 08h17 RSS signifie Really Simple Syndication


MERCREDI MIDI : Le routier ( Allemand et pas Lorrain comme je croyais ) qui avait promis de s'arrêter à son retour d'Italie tient parole. Sauf qu'il n'est pas seul !
Un superbe jeune Tunisien, pris en stop à Vintimille, l'accompagne.
Et le musclé routier lui a évidemment cassé le cul sur la première aire d'autoroute.
Il propose de me l'amener pour le défoncer à deux.

J'acquiesce mais lui rappelle que je veux le niker lui aussi : deux beaux trous sinon rien !
Et en attendant leur arrivée vers 19 h, je travaille la couleur sur la digue du Port.
Ca grouille de minous, hétéros avec copines et gays cherchant l'aventure.
J'en aurais bien baisé un ou deux mais je m'économise pour le routier et le Tunisien.

OUI MAIS... un jeune mâle pas mal en blouson moto cuir rouge & noir se plante sur le rocher voisin, me mate ostensiblement, finit par faire gonfler mon maillot.
J'aime les mecs qui savent ce qu'ils veulent.
Il m'aborde direct, sans salamalecs : il est anglais, actif, aime baiser les musclés et veut me sauter.
Comme il est 18 h, je l'embarque chez moi sans lui dire que le routier et le jeune Tunisien au cul cassé vont arriver. Ce joli motard ne va pas faire le macho longtemps, il ne me connaît pas lol.
On devait être deux, on sera quatre, ça va devenir chaud !.

Un verre et ça dégénère : le bel arabe se fait reniker par le routier et moi pendant qu'il suce le motard.
Mais il se venge ensuite en enculant le sexy Anglais cuir qui me donne mon compte sur le sofa.
Ce dont profite le routier pour m'enfoncer sa grosse bite dans la gorge.
Puis revenir derrière le Tunisien pour le niker une troisième fois.

FAIT RARE, je suis en tête du petit train : nous sommes tous imbriqués l'un dans l'autre. C'est un peu chaotique mais excitant.
Quand le motard ressort de mon trou, il prend la queue du Tunisien dans le cul. Lequel ressort aussi et en reculant se fait empaler par le routier.
Chacun nike royal et se fait baiser superbe. Et des flots de sperme coulent sur tous les reins.

Tous trois acceptent de dormir chez moi : ils en veulent encore !
Du coup le joli Tunisien au trou déjà élargi par nos assauts reprend trois queues dans son petit cul ferme et musclé. Celui-là aime bien être soumis par des mâles.
Peu après le motard Anglais prend mon gode au plus profond puis se fait tringler féroce par l'Allemand que j'empale chaque fois qu'il ressort du cul du motard.

Et pendant la nuit ça redémarre : le routier encule le routard qui suce le bel Arabe empalé sur ma queue.

Titre du billet 529... MAMAN LES P'TITS BATEAUX...
Posté le mercredi 20/04/2011 à 07h39 RSS signifie Really Simple Syndication


DIMANCHE 10 H : semi-marathon international de Nice pour 8.500 sportifs : des marées de beaux petits culs musclés défilent sous mes yeux hallucinés. Trop beaux ces joggers !
Bloqué sur le Port en partant au Club, ma haute stature moulée par ma tenue de Cavalier surprend beaucoup de coureurs... et quelques regards sont aussi furtifs qu'explicites. Dommage que je ne puisse rien faire grrr !

DIMANCHE 19 H : je déambule sur les quais, admirant les yachts... et matant les marins musclés et bronzés qui s'activent sur les ponts rutilants.

SOUDAIN un jeune mec en short et tee-shirt blancs de marin passe devant moi : hum, beau cul ! J'aimerais bien lui mettre un bon coup dans le trou.
Pour le fun je le piste rue Cassini, il entre dans un cyber.
Quelques secondes plus tard, je m'installe derrière lui : il est connecté sur gayromeo !
Je le retrouve aisément sur les profils en ligne car j'ai l'original sous les yeux mdr.

En cinq minutes, l'affaire est réglée : le jeune mec est chaud, actif, pressé. Il veut me " faire le cul " et promet de me " baiser comme une chienne ". Bien sûr, j'accepte :))
Je lui donne mon adresse et il arrive... 5 secondes avant moi puisque je le suis hihi.

OUI MAIS ... Sitôt chez moi, tout bascule et je l'encule.
Le jeune macho actif a trouvé son Maître : il se fait retourner comme crêpe après m'avoir sucé accroupi dans le hall.

Il voulait me sauter ? Je l'entraîne au salon, l'écartèle sur le bras d'un sofa, le doigte pendant qu'il continue de me pomper.
Il a un trop beau cul pour ne pas se faire niker ce petit macho.
Je lubrifie le petit trou serré du jaune marin, pousse mon mât de misaine dans sa poupe,force son cul de mon gros gland.
Sa rondelle cède d'un coup et je lui plante toute ma tige jusqu'aux boules.
Son chaud fourreau épouse ma queue, l'enserre, se fait vite élargir.
Une main tirant sa tête en arrière pour mieux le soumettre, l'autre le masturbant lascivement, je le saute à coups de bite vigoureux, lui casse le cul, lui arrachant des râles de plaisir.

Je le nike si fougueusement que mon jus monte vite, le sien aussi : je crache sur ses somptueux reins pendant qu'il jouit follement.
Le petit actif s'est fait niker royal, mes successeurs n'auront aucun mal à le retourner.
Encore un qui va devoir changer son profil de " top only " en " versatile " lol

Titre du billet 528... ZESTE D'INCESTE
Posté le dimanche 17/04/2011 à 05h10 RSS signifie Really Simple Syndication


LES DEUX SONT GAY... et je les avais baisés tous deux, séparément, sans rien dire à l'autre.
De la même manière que je saute parfois des jeunes couples dont chacun repart en me faisant jurer le secret car son mec est " amoureux, jaloux, fidèle ".
Et ça m'amuse de niker le copain " fidèle " dans le même sofa où son petit ami a gémi longuement.

OUI MAIS... ceux-là, étant frères, avaient fini par découvrir que tous deux avaient sucé ma queue à genoux dans mon hall puis s'étaient faits casser le cul, écartelés sur le même bras de canapé.
Au lieu d'en rire, ils s'étaient vexés et m'avaient zappé.
Ce qui ne m'avait pas vraiment affecté tant les beaux gosses défilent entre mes cuisses.

Le temps cicatrisant les blessures d'amour-propre, le plus jeune me snobait encore mais l'aîné était revenu goûter à mon gland en m'avouant un fantasme secret.
Alors, en bon descendant de Donatien, Marquis de Sade, je fomente un complot pour attirer le cadet.
Aux grands homos les grands remèdes : je déclare venu le temps du camp du Drap d'Or ( 1520, entre François 1er et Henry VIII d'Angleterre ).

Déjeuner léger au Yacht Club avec des vins riches, digestifs raffinés, Piper Heidsieck chez moi.
Et les deux à genoux dans ma cuisine me régalent d'une superbe pipe, me suçant ensemble, tout ressentiment oublié.
Je jouis longtemps de leurs bouches avides puis pousse la tête du cadet sur la queue de l'aîné.
Petit recul au départ mais tout s'enclenche et il pompe son frère pendant que je l'encule.

Les alcools nous stimulant, les deux frères se lâchent, me sucent, se pompent, se font niker ensemble, cassés en deux sur ma table monastère.
Ma tige en folie va d'un trou à l'autre pendant qu'ils s'embrassent goulûment.

Puis le cadet se fait baiser par nous deux, surexcité de sentir son propre frère lui limer le trou.
Si chaud qu'il se redresse et saute son frère à son tour.

Ma cuisine devient champ de bataille : l'aîné se fait maîtriser au sol et démonter le trou en double sodo. Il bande comme un fou et hurle de plaisir.
Son fantasme secret se réalise enfin : baiser avec son frère et prendre deux queues dans le cul.
Dilaté au maximum, il subit longtemps nos bites ravageuses.
Jusqu'à ce que le jet de sperme fraternel inonde son cul pendant que j'enfonce à nouveau ma queue dans sa gorge et lui fais boire mon jus jaillissant par saccades.

Sont prometteurs ces deux jeunes loups : les BORGIA ont fait des émules lol.

Titre du billet 527... ROUTIER A LIMER, MINET SUCEUR
Posté le jeudi 14/04/2011 à 06h38 RSS signifie Really Simple Syndication


JE ME MEFIE DES ROUTIERS
Cela depuis que trois d'entre eux m'avaient drogué et violé sur l'aire de Nice Nord.
Le beau chauffeur qui m'avait attiré à son camion en route pour l'Italie était un appât : deux ou trois autres avaient longuement abusé de moi sans que je puisse me défendre ( TEXTE 72 de juillet 2008 )

Alors lorsque un routier lorrain ( beau mec ) me propose de le retrouver dans sa cabine, je réponds que c'est chez moi ou rien.
Il accepte mais annonce qu'il aura plus de temps à son retour dans quelques jours. Il viendra volontiers se faire soumettre à mes bottes et ma cravache.
Viendra ? Viendra pas ? Routier à limer ou éliminer, l'avenir le dira.

MERCREDI : belle journée sportive avec jogging, moto, équitation... et super fellation par le jeune mec que j'ai déjà baisé quelques fois.
Ce petit gars est un expert : il suce comme un dieu, aime être forcé à s'offrir, feint de résister pour mieux se faire soumettre.
Réservé et timide dans la vie, il devient très chienne dès qu'il sent une belle bite s'enfoncer dans son beau cul à fossettes.

J'ai envie d'une pipe au champagne et lui donne les ordres adéquats.
Docile, il débouche un Cordon Rouge et remplit les coupes pendant que je prépare menottes et bâillon et m'installe dans mon fauteuil Renaissance où je l'ai baisé la dernière fois.
La queue déjà dressée d'excitation, il s'agenouille entre mes cuisses, happe le gros gland qui le nargue et engloutit ma tige turgescente, la bouche pleine de Mumm pétillant.

Cette bandante petite pute, menottée, bandeau aux yeux, me taille une pipe phénoménale pendant que je sirote ma coupe en fumant un Davidoff. Il aime être l'esclave de son Maître.
Le champagne me pique le gland, excite mes terminaisons nerveuses, enflamme le minou qui me pompe royal tout en se masturbant.
Il sait qu'il n'a pas le droit de me faire jouir avant la fin de mon cigare, me suce, boit, lèche mes cuisses, caresse mes jambes de ses joues, repart à l'attaque de ma queue, bouche pleine de champagne.

Enfin mon Davidoff arrive au purin ( dernier tiers dans un cigare ).
Il bande à mort, accélère ses succions, engloutit même mes boules.
Si bien qu'il se prend une superbe giclée de sperme au fond de la gorge quand je lui bloque brusquement la tête à deux mains et l'empale à fond sur ma queue.
Bon jus sain au goùt de noisette qu'il avale avec une dernière gorgée de divin nectar.
Juste avant de jouir à son tour dans un dernier gémissement de plaisir.

Titre du billet 526... AGNEAU DE LAIT DE SISTERON
Posté le lundi 11/04/2011 à 07h07 RSS signifie Really Simple Syndication


J'EN REVAIS, IL L'A FAIT !
Les Hautes Alpes regorgent de puceaux craquants, sérieux comme montagnards, qui choisissent un seul mec et lui offrent leur pucelage.

Celui-là a économisé pour venir célébrer ses 18 ans dans mes bras.
Et m'offrir son corps, sa rondelle et son coeur.
Exactement comme avant lui le mignon puceau de Gap ( qui revient parfois goûter à ma queue ) et le somptueux lycéen de Digne, arrivé vierge et reparti le cul cassé 3 jours plus tard...

C... a 18 ans et deux jours : trop mignon avec son look encore ado et ses yeux clairs.
Et mon ego pavoise ( ah le bougre ! ) devant le texte de ce timide puceau qui m'a dragué sur gaydar avec la fausse assurance des débutants mais dans un français travaillé : " Je vous ai choisi parce que vous êtes un bel homme mur, sportif et distingué... Je veux me donner à vous, mon premier homme... ".
Attendrissant, non ?

Je le cueille en sccoter près la gare : ses cuisses collées contre les miennes, ses mains glissant vers ma braguette me font bander fort.
Plusieurs jours d'attente à imaginer son dépucelage l'ont enfiévré, il veut ma queue de suite.
Si bien que je lui saute dessus sitôt mon huis clos.
Baisers enflammés, palpage enfiévré... et tout dérape vite.
Il me suce royal, sa rondelle frémit sous mes doigts.
Vous ne saurez rien de plus !
Hormis que j'ai passé un weekend délicieux avec un craquant minet à ma dévotion : c'est beau l'amour à 18 ans.

MARDI MATIN : je finis ce récit.
Hier soir, le minou a confirmé par sms son arrivée chez ses parents pendant que je draguais un jeune beur de Cavaillon sur gayromeo.
Lequel craquant arabe a promis de venir bientôt : après l'agneau de Sistéron, le melon de cavaillon hihi.

Ravi de ce doublé de minets, je me suis octroyé une heure de marche rapide Port-Negresco-Port ( 4 km ).
Peu de monde mais j'ai croisé un fidèle lecteur " Lio74 sexe " rôdant sur le Port : alors chenapan, tu dragues même le lundi soir :))

Titre du billet 525... LA VENGEANCE DU VIEUX
Posté le vendredi 08/04/2011 à 06h20 RSS signifie Really Simple Syndication


LORS DES CROISADES, " LE VIEUX " ETAIT LE SURNOM DU TERRIBLE CHEF de la tribu des Ismaéliens, plus connue sous le nom de " Secte des Assassins "
Le VIEUX n'était pas vieux mais le plus rusé politique du clan.

Notre forcené jeunisme moderne nous classe vieux dès 30 ans.
D'où le culte du corps qui pousse les mâles à se gonfler artificiellement en salle plutôt que pratiquer de sains sports naturels.

INCONVENIENTS ? Ca ne gonfle pas le cerveau : les Musclor ne seront jamais Einstein. Et en cas d'arrêt, les survitaminées Barbies et surgonflés Ken des salles flapissent comme soufflé au fromage : leur peau distendue les fait ressembler aux chiens chinois sharpei.

MA DEVISE ? MEN SANA IN CORPORE SANO : les sports naturels façonnent un corps harmonieux... et ça dure !
Je n'ai jamais mis les pieds dans une salle et m'en trouve bien, à un âge où les culturistes pleurent leur musculature fripée.

Un beau petit loup me trouvant ' bomek mé tro vieu " : je décide de le soumettre après le blond serveur du Yacht Club.

MERCREDI SOIR, je le drague si intensément qu'il accepte un verre, plus par curiosité qu'excitation sexuelle.
A moi de jouer subtil pour l'enculer royal ! Un brin de diplomatie et un numéro de charme sont appropriés pour le faire craquer.

TOUT FAUX ! A la seconde où il entre, je change d'avis, arbore l'air du macho féroce prêt à en découdre.
Je le fais glisser contre la porte, force ses lèvres de ma queue raide, m'enfonce dans sa bouche, l'oblige à me sucer.
Et vous savez quoi ? Il oublie que je suis " tro vieu " pour lui et me pompe admirablement !
Juste avant de se faire enculer à fond, en levrette dans le hall, gémissant fort de plaisir sous mes coups de bite rageurs.

Après un verre, je le soumets de nouveau sur le sofa vert : nouvelle pipe avant de jouir encore de son beau petit cul.
MORALITE ? Les minets sont comme les jolies femmes, changeant vite d'avis devant une grosse verge bien gonflée.

Titre du billet 524... TOUS LES MEMES
Posté le mardi 05/04/2011 à 07h08 RSS signifie Really Simple Syndication


DIMANCHE : je suis très sage, je récupère de la superbe touze avec les Cavaliers et le bandant sextoy Vénitien.
Déjeuner au Yacht Club : je drague ( mollement ) un nouveau serveur, joli petit blond de Béthune, lui laisse mon tel en partant.

LUNDI MIDI : texto du petit blond en repos. Je l'invite pour un café chez moi, le reçois torse nu, vêtu d'un simple paréo jaune.
Et très vite l'entraîne dans l'étroit dressing où flotte l'excitante odeur de mes cuirs de cavalerie.
Il tâte les peaux souples et les hautes bottes graissées... et se retrouve plaqué contre le mur par ma braguette gonflée pendant que deux mains impérieuses palpent ses fesses galbées puis défont son pantalon.

Il proteste en riant, di " MOI SUIS PAS PD " mais bande déjà un peu sous mes caresses insidieuses.
Et lorsque je le retourne pour lui mettre mon gros gland dans la main, son regard trouble signe sa défaite.
Je l'agenouille d'une poussée sur la tête, force ses lèvres de ma bite dardée.
Enfonce ma tige dans sa gorge
Et le mignon " MOI SUIS PAS PD " suce sa première bite.

Il a la bouche si douce que mon jus bouillonne vite.
Alors je l'entraîne dans le salon pour lui faire découvrir tous les plaisirs de l'amour au masculin.... et cueillir sa rondelle sur un sofa.
Cette fois il gloutonne ma bite avec entrain pendant que je lui bouffe son superbe petit cul dans un 69 torride.
Le sexy jeune gredin prend goût à la pipe, mouille du trou sous ma langue experte, se laisse retourner sans résistance.

Il est si serré qu'il me faut un long moment avant de toucher le fond. Mais une fois frayé le chemin, la voie devient royale.
Quand il repart, il a le trou large, les yeux cernés par les coups de pilon qui l'ont soumis à mon gland... Et encore un hétéro de moins !

Titre du billet 523... SEPT D'UN COUP !
Posté le dimanche 03/04/2011 à 07h16 RSS signifie Really Simple Syndication


Qui ne connaît le célèbre conte des frères GRIMM " Le petit tailleur " ( 1812 ) avec son écharpe brodée " 7 d'un coup " ?
Le bandant jeune italien invité en a aussi taillé sept d'un coup.
Des pipes, pas des écharpes.
A sept Cavaliers de quatre pays en visite au port de Nice, nouvelle Babylone.
Ou plutôt Sodome, vu le nombre de queues que le gourmand jeune Vénitien a pris dans tous ses trous pendant deux heures.
Et la touze générale qui s'est ensuivie.

Champagne Cordon Rouge, saumon d'Irlande et Forêt Noire en l'honneur de mes visiteurs venus à un CSO.
Bottes luisantes, culottes blanches, chemises de concours à revers brodés, nobles odeurs de cheval & fragrances de luxe flottant dans le salon.
Conversations raffinées à voix feutrées : du beau linge !
Le minet est comblé au-delà de ses espérances : il m'avait dit qu'il aimerait 2 ou 3 matures sur lui, il va devenir le sextoy de sept machos ardents.

Je lance un Mistigri, jeu où chaque perdant ôte un vêtement, sauf les bottes.
Bien sûr, chacun triche effrontément : les 7 Cavaliers ont résolu de touzer le craquant jeune italien et de lui faire bouffer des km de bite.
Le minet fait tout pour perdre, enflammé par ces sexy matures qui le guignent.

En cinq parties, il est nu, bande furieusement sous les caresses des machos qui l'encerclent : il sait qu'il va prendre cher.
Sept bites jaillissent des braguettes et forcent sa bouche et son petit cul.
De la bouche et des mains il astique toutes les queues, suce sans fin les tiges dardées qui s'enfoncent dans sa gorge, se fait élargir le trou par tous les Cavaliers présents.

Deux heures durant il se fait niker superbement, prend des geysers de sperme sur tout le corps, re-suce inlassablement les queues qui s'approchent.
Et crie grâce quand les mâles surexcités décident de le rebaiser après quelques coupes de champagne et une douche deux par deux où chacun tombe à genoux bouche ouverte pour engloutir la queue de son partenaire.
Sept beaux calibres l'ont défoncé : il a mal aux mâchoires et le cul en feu.

Alors la mêlée devient générale sur mes sofas et la moquette : tout le monde encule tout le monde et se fait sauter par un ou deux autres.
Je baise les deux jeunes musclés, prends la jolie carotte du jeune Vénitien entre mes fesses, M'échappe quand ils décident de me touzer à mon tour :))
Chauds les Cavaliers !

Titre du billet 522... MINET BLOND & MINOU BRUN
Posté le jeudi 31/03/2011 à 23h12 RSS signifie Really Simple Syndication


Alexandre est un petit blond du Port, mignon et câlin.
Il adore sucer ma queue et sniffer mes bottes de Cavalier.
Moi j'aime sa bouche chaude, son cul à peau douce qui cache un trou vite excité devant ma bite dardée.
Il est venu chez moi, a englouti ma queue en bandant fort, a sniffé mes bottes sur mon sofa avec sa tige raidie par le plaisir.

MARDI, il me demande de dépanner un minou nordiste, 19 ans, et précise avec humour qu'il est super mignon.
J'accepte mais lui rappelle que je dépanne sans obligation de coucher.
Ce sont les beaux mecs de passage qui me proposent leur cul si je les héberge. Ils joignent l'utile à l'agréable : une bonne queue endurante dans un bon lit douillet.
Car ils peuvent trouver aisément un type moche qui ne les touchera pas.

Le jeune Nordiste arrive avec son sac : waouh ! belle gueule, beau cul !!
Et très sympa en plus, comme tous les gens du nord.
Au lit, il colle ses fesses contre ma queue : fatal, la gredine raidit brutal.
Il lance la main dans son dos, tâte l'engin, dit " mmmm " et écarte les fesses pour frotter son trou contre mon gros gland.
En dix secondes, je le lubrifie, me couvre, enfonce mon gland puis ma tige entière dans son trou brûlant.
Il se fait baiser royal en chien de fusil, puis à plat-ventre, reins arqués pour mieux se faire casser le cul.

Je le nike à fond, lui ravage le trou : trop bon de le tirer, le sentir bander sous mes assauts, l'entendre haleter quand je l'enfonce.
Et je jouis d'un trait pendant qu'il retombe sur le drap.
Rapide toilette... et je rebande sec en le voyant m'attendant en levrette, se caressant la bite. Ce magnifique minet en veut encore.

Second condom et je l'encule agrippé aux barreaux du lit. Il s'empale sauvage sur ma bite, crache un long jet de sperme en me faisant jouir.
Et il s'endort comme un bébé, blotti dans mes bras, pendant que je veille sur son sommeil.

JE RAJOUTE CE VENDREDI MATIN : hier jeudi soir, belle surprise ! Il veut revenir, je le cueille à l'auberge de jeunesse.
Il va et vient nu chez moi et je bande en voyant sa gueule d'ange, son corps musclé et son cul galbé. Super excitant ce Nordiste !
INUTILE DE VOUS DIRE que je lui ai encore cassé le cul !!

Titre du billet 521... TEL EST PRIS ...
Posté le mardi 29/03/2011 à 07h12 RSS signifie Really Simple Syndication


DIMANCHE : SAUNA TORRIDE, MACHO SOUMIS.
15h : depuis au moins 20 minutes, je déprime. Peu de monde au sauna, personne ne me regarde... pas même les moches ! Je sens le pâté ?

ENFIN, un minou rôde, prêt à se faire capturer : il fixe mon gland qui dépasse et sa serviette gonfle joliment. OK, je vais le tirer dans une cabine vite fait, bien fait.

OUI MAIS... survient un bandant quadra style militaire, athlétique, torse puissant et belle gueule à machoires carrées, cheveux brosse, tempes un brin argentées.
J'aime ce beau mâle viril à larges épaules et fesses bombées... mais il passe devant moi sans me regarder.

Soudain il fait demi-tour, saisit ma queue... et me tire par elle dans une cabine voisine... AUTHENTIQUE !
Et là, je me dis que je délire : son clone, en plus jeune, attend assis sur la banquette, la bite à la main.

Sans un mot, les frères ( cousins ? ) m'installent cuisses écartées : l'un m'embrasse, l'autre me suce... et ils permutent. Se faire pomper par un beau gosse c'est royal. Mais par deux... mmmm
Bouches fraîches, langues expertes, je décolle et décide de les niker côte à côte : un coup dans un cul, un coup dans l'autre.
Ca me rappellera le couple de jeunes gays que j'avais baisé ainsi.

MEME PAS EN REVE ! Sans trop savoir comment, je me retrouve avec une bite dans la bouche et une langue entre les fesses.
Pendant que je pompe l'aîné, je sens le cadet me bloquer aux hanches et sa queue s'emparer de mon cul.
Il est doux, me fait vite gémir, use longuement de moi avant de jouir dans son condom... et laisser la place à son frère ( cousin ? ).
Lequel, plus macho, me chahute virilement le trou à puissants coups de reins pendant que le jeune rebande et me suce en se masturbant.

L'un jouit et l'autre re-jouit quand je crache mon jus sur la banquette... et ils s'esquivent SANS UN MOT.
Ils m'ont vraiment pris comme sextoy ces deux-là !
Baste, je n'aime pas trop le rôle de sal... mais ils étaient craquants.

ET JE ME SUIS " VENGE " en nikant plus tard le minou qui s'était entre-temps fait tirer mais avait encore faim. Alea jacta sex.

P.S. : no photo of course. Voici un minet fan de ma queue et de mes bottes.
Il bande car il sait que je vais le re-niker plaqué contre ma statue.

Titre du billet 520... METRO, BOULEAU, DOS D'EAU
Posté le dimanche 27/03/2011 à 06h14 RSS signifie Really Simple Syndication


SURPRISE GEANTE VENDREDI !
Car je salive sur les Harley-Davidson tout en m'entraînant sur piste privée avec une grosse BMW.
Plutôt malaisé : les réflexes de motard sont fort opposés à ceux du Cavalier : 100 kg de belle mécanique contre 500 kg de muscles nobles..

VENDREDI MATIN : une amie me suggère d'essayer la Triumph de son beau-fils fraîchement marié.
Une ballade avec un jeune motard hétéro ? J'espère qu'il est mignon !
11 H : l'amie me présente son gendre.... qui blêmit en me voyant.
Sacrebleu, je l'ai niké ce sexy jeune marié ! C'est le joli mec au profil gayromeo vide qui m'avait " branché " avec des airs d'agent secret !

Il panique un peu mais je feins de ne pas le reconnaître et tout s'arrange.
Sauf que je sais déjà que je vais l'enculer avant le retour.
Et lui devine que je vais le rebaiser, que son cul sera le prix de mon silence. Il est soulagé, consentant... et déjà troublé !

Pointe de vitesse sur la route Napoleon jusqu'à Metro, je serre les fesses :)) Puis pendant les tortueux lacets vers Colomars, mes cuisses collées aux siennes et ma braguette scotchée à sa raie font leur effet.
Tout comme mes mains dérapant sur le cuir de son entre-cuisses.

Si bien qu'arrivés au sommet, je l'entraîne dans un bosquet, l'agenouille d'autorité, me fait tailler une pipe fabuleuse.
Juste avant de baisser son combi cuir, caresser sa belle bite, enfoncer ma queue dans ce trou qui a déjà subi la loi de mon gros gland.
Et le niker royal, plaqué contre un bouleau, cuisses écartées et mains liées autour du tronc par ma ceinture en cuir clouté.

Sous mes vigoureux coups de queue, il halète, gémit encore plus fort que la première fois, finit par s'offrir à fond, reins cambrés.
Je lui re-casse le cul et élargis à nouveau son trou étonnamment serré : il avouera plus tard que j'étais son premier mec et qu'il n'en a pas rencontré d'autres.

LA MORALE DE CETTE HISTOIRE VRAIE ? Draguez tous les beaux hétéros que vous croisez, ils sont plus ouverts ( lol ) qu'on ne croit.
Car le soir même, mon beau jeune hétéro fraîchement marié est venu chez moi sous prétexte de parler motos.
Et je l'ai encore enculé en douche canaille, dos d'eau et jambes autour de ma taille. Puis je l'ai fini yeux bandés, menotté à mon lit.
Et cette fois il a avalé tout mon bon jus. Waouh !!!

Titre du billet 519... ET ENCORE UN VOISIN !
Posté le vendredi 25/03/2011 à 06h50 RSS signifie Really Simple Syndication


MON CLUB DE VOISINS SOUMIS A MA QUEUE EST EN PLEIN ESSOR.
Je vais finir par ne croiser au Port que des trous élargis par mon gland mdr !

LUNDI : Celui-là est gay, m'avoue fantasmer sur mes Chesterfield verts où tant de beaux gosses se sont faits écarteler.
No souci petit gars, ton tour est arrivé !

Ce jeune mec est un suceur acharné : Pendant un temps infini il me pompe comme une superbe salope, léchant mon scrotum avec des gémissements de plaisir, s'embrochant la gorge sur ma queue à s'étouffer, titillant mon gros gland de la langue, frôlant mon trou.
Et avalant goulûment le jet de sperme qu'il fait jaillir de ma bite turgescente.

Puis il me bouffe diaboliquement le cul tout en caressant mes jambes écartées et mes fesses rendues frissonnantes par son extrême sensualité.
Sa langue experte assouplit ma rondelle, s'enfonce profond et entame un va-et-vient magique qui me fait défaillir.

Mais pas question de me laisser saillir, je veux le mettre à dispo.
Et il se retrouve cassé en deux sur le bras d'un sofa, pantalons et slip baissés juste sous les fesses.
Les jeunes mecs adorent subir la loi d'une bonne queue dans cette position qui leur donne l'illusion d'un viol.
Il se soumet instantanément, subit mes féroces coups de queue en gémissant fort, me supplie de lui exploser le cul.
Ce que je fais bien volontiers, juste avant de le jeter.

MERCREDI : CE MACHO EST VIDEUR EN BOITE ET RUGBYMAN.
Splendide animal tout en muscles résolu à me soumettre à son épaisse queue.
Hum ! J'ai tellement retourné de virils actifs qu'il ne fera pas le fier longtemps.
Je décide de le traquer et le soumettre dans son petit hôtel rue Meyerbeer.

Il m'attend dans la baignoire, fumant un joint : corps magnifique que je caresse, bite superbe que j'avale avec peine ... ainsi que quelques bulles.
Au second pétard, il devient gai, au troisième euphorique.
Je ne fume que mon Davidoff, guettant le bon moment : le Lion est à l'affût.

Le beau macho plane maintenant, il a perdu de sa superbe. Je l'aide à s'extraire de la baignoire, le couche sur le lit... et le nike sans rémission.
Puis je m'esquive comme un voleur avant qu'il reprenne ses esprits.
Chaque fois qu'il aura mal au cul, il se souviendra de moi mdr.

Titre du billet 518... LE CHEVAL DE TROIS
Posté le lundi 21/03/2011 à 08h42 RSS signifie Really Simple Syndication


Le PORT DE NICE ? Hyper gay ! Les beaux gosses foisonnent et n'hésitent pas à se faire tirer entre café et jogging.
La PLACE ILE DE BEAUTE ? Idéal terrain de chasse pour mâles affamés de jolis petits culs plus frétillants que saumons frayant.
La fougue printanière incendie leurs sens : ils matent les queues et les fesses bien dessinées par les jeans & joggings moulants, se laissent embarquer facile et culbuter royal.

Celui que je piste a des fesses affolantes, sculptées par le sport.
Je force la cadence car il court pleins-pieds tandis que je trotte en fitness sur la pointe : exercice qui muscle les Cavaliers en appui du premier tiers dans leurs étriers.
HELAS, il me distance. Ma proie m'échappe grrrr.
Pas de souci : dans le monde gay, l'adage est vrai : " Un de perdu... "

ET JUSTEMENT ! Parmi les nombreux messages gayromeo, un couple grec excitant : minou craquant, passif, 22 ans avec mari sexy, actif, 43
Lequel mari m'invite à venir baiser de suite son petit mec devant lui.
Cinq minutes plus tard je fonce en scooter rue Smolett, pousse la porte, découvre le mignon prosterné devant son mari, cul offert.

Sans un mot, j'abaisse mon jogging, sors ma queue déjà raide, enfile un condom, enfonce mon gland dans le cul du minou et le plante de toute ma tige pendant que le mari lui force la bouche avec une bite épaisse.
Empalé par deux queues gorgées de jus, le petit se fait défoncer et bande furieusement.
Si bien qu'il finit par cracher un torrent de jus juste quand deux geysers de sperme explosent dans sa bouche, coulent dans ses entrailles.

Après la douche et le café, le mari prend envie de niker son minet pendant que je me fais tailler une pipe savoureuse.
Et le petit loup se refait exploser son superbe petit cul tandis que sa gorge chaude engloutit jusqu'à mes boules. Très mignon, super salope !
SAUF que cette fois je ne jouis pas : j'ai un plan en tête.

LEQUEL ? Facile à deviner :
Lorsque le minet ressort de la douche, il voit son mari se faire casser le cul à son tour : plaqué par ma masse musculaire, le beau macho n'a pas résisté longtemps, a cédé dès que ma queue l'a empalé.
Il n'avait pas prévu que le cheval de Troie qu'il avait introduit allait lui ravager le cul. Et il n'a pas détesté se faire soumettre !
Ah, les actifs d'aujourd'hui lol ! Y'a pus d'vrai mâle ma p'tite dame !!

P.S. Plusieurs centaines de lecteurs ont réclamé cette photo des SERIAL FUCKERS du Port. Impossible de l'envoyer à tous, sorry.

Titre du billet 517... ADRIEN, JE TE TIENS
Posté le samedi 19/03/2011 à 06h07 RSS signifie Really Simple Syndication


Adrien ( pas son vrai nom ) habite Quai Papacino, face chez moi.
Je le vois chaque matin promener son chien puis partir avec sa moto. J'admire son petit cul moulé cuir quand il ôte le verrou de la roue.
Jeudi, Adrien a joliment sucé, joui sur mon sofa sans se faire enculer.

VENDREDI MATIN il revient chez moi à l'heure du pissou du toutou.
Incroyable le nombre de beaux mecs qui se font draguer et culbuter en promenant le chien dès que Madame part travailler.
Ils sont pressés, se font niker à la volée, vite fait bien fait.

Adrien m'a cédé de suite, cuisses écartées sur le sofa, son pantalon cuir de moto abaissé aux genoux.
Il n'aura attendu qu'un jour avant de venir se faire tirer.
Normal car la veille son petit cul frémissait sous mes caresses et mon doigt dans son trou étroit l'avait fait jouir.

Cette fois, je vais l'enculer : je l'agenouille, force ses lèvres de ma queue, me fait tailler une pipe sublime sous le regard intéressé du chien.
Lequel médor contourne son maître pour aller lui renifler les fesses que je viens de dénuder. Il serait pas un peu gay aussi mdr ?

Je cale le toutou sur le balcon ensoleillé avec un paquet de madeleines et je nike son père mis en levrette sur les tomettes.
Queue mi-dure, je lubrifie le trou, enfile mon condom, enfile mon voisin.
Sitôt entré, mon gland forcit, ma bite écarte ses chairs tendres, soumet son trou serré à un lent va-et-vient qui fait gémir crescendo le déjà ex-hétéro. Bienvenue à mon club des jeunes motards machos enculés.
Il mouille vite alors j'accélère puis le mets jambes en l'air et lui casse en macho dominant son superbe petit cul.

SAMEDI MATIN : un jeune Italien qui vient de me draguer sur gayromeo arrive... avec un chien !
Ca devient un gag de niker le maître pendant que le toutou mate lol.
Pour le fun, j'ordonne à l'Italien d'enlacer ma statue pendant que je finis de le baiser en le masturbant.
Et l'inévitable se produit : la hiératique déesse grecque se prend un gigantesque jet crémeux sur son corps fuselé.
Le sperme, c'est aussi bon pour sa peau de marbre que le lait de chèvre pour Cléopâtre hihi.

Titre du billet 516... AIE ! MA MEUF VA M'TUER !
Posté le jeudi 17/03/2011 à 07h50 RSS signifie Really Simple Syndication


LES BEAUX BLACKS, LES SEXY ARABES, LES MIGNONS HETEROS NE SONT JAMAIS PD ! SAUF...
Tous les jeunes beurs arrogants qui viennent chez moi " niker le céfran " et se font enculer comme lopes sur mes sofas verts.
Tous les musclés blacks qui viennent chez moi " tirer le beau cul blanc " et se font empaler comme catins dans ma chambre bleue.
Tous les sexy mecs hétéros qui viennent chez moi " boire un pot " et se font péter la rondelle comme traînées sur ma selle en cuir graineté.

Déjà Coluche rigolait " les homos ne se reproduisent pas mais se multiplient ".
UN DE PLUS ! Le sexy voisin de la rue Fodéré qui est passé mercredi dans mon lit sait désormais ce que signifie "prendre un bon coup dans le trou ".
Je l'ai tant baisé et fait jouir qu'il s'est carrément assoupi dans mon lit sous l'œil stoïque de ma statue. Bandant à niker, brûlant quand il jouit, trop mignon quand il dort !

Mais quand il s'est réveillé, il a paniqué ( en un seul mot ) !
Non de s'être fait joliment enculer car il a adoré sentir longtemps mon gland le fourrer : ma queue n'est pas sortie de son cul avant qu'il jouisse trois fois.
Mais parce qu'il était tard et sa copine devait fulminer devant le dîner froid.
Il est parti en trombe, répétant " ma meuf va m'tuer ! "
Se faire tuer juste après s'être fait tirer, c'est pas une belle mort ça lol ?
J'ai bien fait de le niker avant qu'il meure mdr.

JEUDI MATIN J'ai failli culbuter un autre mignon voisin.
C'était tôt donc il m'a simplement sucé sous les yeux de son chien.
J'ai fait jurer au cabot, en échange d'un gros nonoss, de ne pas raconter qu'il a vu son joli maître cuisses écartées sur mon canapé pendant que je lui taillais une pipe mémorable.
Juste avant de lui fourrer ma queue dans la bouche et lui limer la gorge avec entrain.
Encore un jeune hétéro macho qui rigole des PD et va se faire enculer la prochaine fois qu'il vient chez moi.
Car il bandait fort en me suçant, ses fesses frémissaient sous mes caresses, sa rondelle palpitait sous mon toucher !
Et il a joui longuement sur mon sofa quand j'ai enfoncé mon doigt.
Ma bonne va encore croire que j'ai renversé un yaourt mdr.

IMPORTANT : selon une étude médicale fiable, faire l'amour régulièrement trois fois par semaine prolonge grandement la vie et fait perdre 200 grammes chaque fois.
J'en connais au moins un qui restera mince et mourra centenaire :))

Titre du billet 515... LE BAL DES VANS PIRES
Posté le mardi 15/03/2011 à 09h42 RSS signifie Really Simple Syndication


TOI TU ES LE GENTIL, MOI LE MECHANT !
Tu as une bonne bouche à pipes et un cul excitant, moi j'ai une queue affamée. Donc ton trou va se faire élargir sévère...

Il connaît le scénario, il en reveut, il en a.
C'est un jeune forain que j'ai déjà niké dans son van pourri, le faisant jouir sur les jeans qu'il vend en vrac. L'un des rares que j'accepte de baiser plusieurs fois : trop de beaux gosses demandeurs.
Une nouvelle génération de minets bandants à gueules d'ange et petits culs affolants pourchasse les matures bien tankés et bien montés.

Il entre, tombe à genoux, embrasse ma braguette qui gonfle. Celui-là est un gourmand, il est venu se faire dominer et défoncer.
L'air mauvais je lui plaque le visage sur mes bottes : il se soumet de suite, lèche le cuir brillant, remonte jusqu'à ma queue qui jaillit du slip, l'avale avec gourmandise.
Et il me suce gloutonnement pendant que je cravache ses fesses.

Je sens mon jus monter : il est temps de l'enculer.
Menotté, yeux bandés, je le traîne au salon, le jette sur le bras du sofa : il sait qu'il va se faire exploser le cul et bande comme un fou.
Alors j'enfonce ma queue d'un coup, à sec, et le tire comme une pute ( qu'il devient très vite sous mes coups de reins ).

MARDI . Il m'avait posé un lapin la semaine dernière, il me relance ce matin : je l'envoie aux fraises, histoire d'écorner son ego.
Il insiste alors je le mets en liste noire : ce joli minet est trop habitué à manier les mecs à sa guise, il faut lui prouver que tous les matures ne sont pas des moutons bêlants.
Les beaux gosses fan d'hommes mûrs sont légion et je ne suis pas le genre de mollasson à me laisser manipuler.

17 H : un ex m'apporte une invitation pour la Foire Internationale de Nice. Suis chaud, il esquive en riant mes mains balladeuses. Pas longtemps.
Son désir monte : il a souvent gémi sous mes virils coups de queue et je sais comment le faire bander. Pendant qu'il proteste ( mollement ) je le couche sur la table capmapgnarde, baisse son slip, l'empale à fond.
Il repart avec le cul graissé de gel, le trou élargi par mon gros gland.
Son mari pourra accrocher ses clefs à ses cornes toutes fraîches hihi.

Titre du billet 514... QUI RIT VENDREDI, DIMANCHE...
Posté le lundi 14/03/2011 à 08h20 RSS signifie Really Simple Syndication


... PLEURERA ? TOUT FAUX ! Vendredi j'ai beaucoup ri et le weekend fut torride.
SAMEDI MATIN je flirte outrageusement en cam avec un sexy jeune mec de Colmar qui m'offre son ravissant trou serré : il rêve de me sauter mais va se faire baiser royal d'abord.

Au retour du jogging, un canon de chez canon, super belle gueule et cul de rêve, m'écrit :
" salut tu es trop sex ! arf ! tes pics ! le style cavalier mec mur tbm j'adore ! je bande deja et mon trou s'ouvre suis sur que ta belle queue et ton gros gland feront du bien a mon trou bien souple! "

Peu après un mignon nantais de 20 ans me branche féroce. Et un profil anonyme sur gayromeo m'excite grâce aux mots magiques " Suis cavalier ".

SAMEDI 18 H : Prisunic, c'est pas l'Amérique mais parfois le Pérou !
Car le petit mec au corps d'ado et petit cul nerveux que je piste dans les rayons m'envoie un sourire timide en rougissant. BINGO !
Le temps de l'embarquer, descendre la rue Cassini, monter chez moi... et Rodrigo me suce à genoux dans le hall. Sa jolie petite bouche embrase ma queue affamée.

Evidemment, c'est à ce moment que mon portable entonne la 40ème de Mozart : je réponds pendant que le jeune Péruvien me pompe goulûment.
Mon interlocuteur ne s'étonne pas de m'entendre dire de temps en temps : " good... suck me well... lick my balls... fuck your throat on my cock " car il connaît la maison lol.
Et quand je lui décris mon suceur, il me promet un somptueux déjeuner si je l'autorise à venir se faire " dégorger le poireau " par le petit mec.

Rodrigo rechigne un peu, trouvant mon ami plutôt banal. Alors j'enfonce mon gros gland dans le petit cul du Péruvien, l'empale de toute ma tige, lui ordonne d'ouvrir la bouche, fais signe à mon pote d'enfourner sa bite. Et d'un bon coup de rein, j'embroche la gorge du minet sur elle.
On le lime profond, longtemps, le faisant tourner sur nos bites : le petit mec oscille sous nos deux queues qui font flamber sa bouche et son cul.

Surexcité, Jacques lui jouit sur le visage. Alors j'accélère et casse définitivement le cul du sexy Péruvien qui éjacule en force sur les tomettes pendant que je jouis dans sa raie.

DIMANCHE Jacques me régale d'un élégant déjeuner dans un palace de la Prom'.
Et au retour, on renike le Péruvien qui accourt à mon premier appel.
Comblé, Jacques jure qu'il fera dorénavant ses courses à Prisunic mdr.
QUI RIT VENDREDI, DIMANCHE PLEURERA...du gland dans la bouche d'un minet !

Titre du billet 513... VIVA CROATIA
Posté le vendredi 11/03/2011 à 09h57 RSS signifie Really Simple Syndication


JEUDI MATIN : Je suis en fixe avec l'ambulance devant la gare, attendant une urgence.
Affluence de jeunes touristes sac au dos.
SOUDAIN, attroupement : la police embarque en force deux types vraiment pas nets.
Et moi je repère un jeune mec pas mal qui semble perdu.

Charitable, je lui propose mon aide. Il est étudiant Croate, visite la Cûte d'Azur et cherche un petit hôtel ou une auberge de jeunesse pour la dernière nuit du Carnaval et l'incinération du Roi.

Hum ! Je sens qu'il va économiser ses sous et user son trou.
Ce n'est pas la première fois que je " ramasse " un beau gosse à budget réduit. De nos jours, beaucoup d'hétéros acceptent de coucher pour dormir :))

Mon copain SAMU 06 ricane doucement au volant en m'entendant débiter mes fadaises en anglais ( tu me le paieras lol ).

Côté urgences, c'est le calme plat, côté drague, c'est le nirvana : Anton est ravi d'avoir trouvé un lit.
L'ambulance et la blouse blanche l'excitent, il s'allonge sur le brancard : celui-là va bientôt tâter de mon gros stéthoscope perso dans sa jolie bouche et son petit cul lol
On lui fait visiter la ville à petits coups de sirène en rentrant à la Permanence.
Ce frais biquet ne sera pas farouche, je vais le sacrer Roi et incinérer son trou avec mon vibrant flambeau.

ERREUR ! Le soir venu, telle la chèvre de M Seguin, il a défendu son cul jusqu'au petit matin.
Ok pour se faire pomper et me sucer mais pas question de le baiser.
Après un long 69 qui nous fait jouir ensemble, on dort.
Et son trou échappe à ma queue grrr.

OUI MAIS les mecs sont bizarres. Car après le café pris au lit en regardant un porno dément sur écran géant, on rebaise et il m'offre son cul sans façon ! Ravi, je le nike sévère.
Et plus étonnant, je parviens même à le goder royal pendant qu'il me taille une nouvelle pipe.
Parfois, mieux vaut ne pas chercher à comprendre mdr

P.S. ATTENTION ! le MASQUE D'ARGENT arrive de Rio de Janeiro le 31 mars. Il sera mon voisin.
C'est un beau mec au physique ravageur, chaud et bien monté.
Les beaux gosses se bousculent pour se faire touzer par nous deux pendant 2 à 3 Heures.
SI TU ES SEXY, VIENS !

Titre du billet 512... MOTARDS & BELLES LOPES
Posté le jeudi 10/03/2011 à 17h41 RSS signifie Really Simple Syndication

LA VIE EST UNE SOMPTUEUSE GARCE, je ne cesse de le répéter.
Et les virils motards deviennent dociles lopes à retourner & tirer comme minets. La preuve ?

MERCREDI MATIN je finis de charger la photo du minet monégasque sur le blog quand un motard demande sur gayromeo si je veux baiser de suite.
Ma queue est encore endolorie d'avoir niké la veille le sexy pompier puis le minet de Monaco mais ce jeune motard a une belle bouche. C'est bon, une pipe après le café !

On échange nos adresses : il habite l'immeuble voisin ! Authentique !!
Et donc il arrive, commence à faire son macho pour me soumettre à sa queue.
Grand, charmeur, tatouages virils... tous doivent écarter les cuisses devant sa belle queue.
OUI MAIS j'adore niker les sexy motards, ça m'excite de retourner les machos.
Et celui-là qui vient me sauter tombe sur un os : il se retrouve agenouillé bouche ouverte puis retourné, cul ouvert.

Et il sent le mien ( d'os ) qui force sa rondelle et entre d'un coup après une giclée de gel.
Le viril motard tatoué gémit sous mon gros gland qui le pilonne et devient très salope.
Certes, deux fois, il tente de reprendre le dessus mais se fait enculer de plus belle.
Il rentre, trou large et cul inondé de gel, chez son mec qui ne se doute de rien.

A 11h le beau Julien de Paris me fait un show torride sur skype. Je l'excite en lui offrant mes fesses... et il inonde sa cam de jus mdr.

MERCREDI 16 H : je pars bichonner mon étalon, achète des carottes... et tombe sur le jeune motard que j'ai dépucelé le mois dernier (TEXTE 498 MOTARD, MACHO, SEXTOY ).
Du coup, j'envoie mes ordres au palefrenier et monte le jeunot chez moi.
Couché sur ma selle qui lui écarte large les fesses, il gobe ma queue à s'étouffer pendant que mon gode lui ouvre le cul.

Quand il mouille à fond grâce aux vibrations, je lui fourre une grosse carotte dans la bouche, le contourne et l'encule féroce, comme il aime, tête tirée en arrière.
Je le nike jusqu'à ce qu'il crache son jus sur ma selle. Alors j'ôte la carotte, empale sa gorge de ma queue, inonde son palais de mon sperme sain.

P.S. sorry j'ai " foiré " les photos grrr. Voici en échange celle ( ancienne de 4 ans ) du beau gosse aux yeux bleus dont j'étais raide dingue. ( Merci à Alain, photographe à Grasse )

Titre du billet 511... JEUNE POMPIER EN FEU
Posté le mercredi 09/03/2011 à 07h03 RSS signifie Really Simple Syndication


JE LE DRAGUE DEPUIS DES MOIS.
Avec un double handicap : il est hétéro et pompier dans le Var.
Il est jeune, beau, musclé, sympa et chaleureux comme tous ces soldats du feu qui risquent leur vie pour sauver la nôtre.
Il sait depuis longtemps que je craque sur lui, esquive chaque fois avec un gentil sourire.

Dans mon courrier, parmi les invitations officielles et les dîners mondains, l'annonce d'une prochaine naissance et d'une immédiate noce.
ENFIN DU FUN ! la future mariée est enceinte jusqu'aux yeux, avec un peu de chance c'est le fœtus qui répondra "OUI " devant le maire hihi.

Le magnifique jeune pompier vient deux jours à Nice, il passe boire le café.
Perfide, je verse généreusement le Chivas Regal, sachant qu'il boit peu, pendant qu'on parle mariage et enterrement de vie de garçon.
Vite grisé, il accepte de poser nu comme sur les célèbres calendriers pour épater sa fiancée et les copains.

Wow ! trop beau ! Il se laisse guider par mes mains. Lesquelles relèvent une jambe, écartent une cuisse, lissent une fesse, huilent le torse pour valoriser les pectoraux.
Je me régale, mes caresses se précisent insidieusement : impossible de ne pas bander dans la chaleur de l'alcool et le feu de l'action..
Je savais que ça marcherait car un photographe m'avait eu ainsi au temps où j'étais mannequin, alors que j'étais hétéro 100 %.

Soudain je plonge sur sa queue et l'engloutit. Il tente de me repousser puis laisse faire, yeux clos.
Je le suce royal en le doigtant, ses sens le trahissent.
Alors je lui bouffe le cul, lubrifie son trou, enfonce ma queue et le baise délicatement tout en le branlant.
Surexcité, je jouis vite dans mon condom et peu après il crache un superbe jet dans un râle.
Et dit au sortir de la douche : " tu m'as bien eu salaud ! Mais tu suces mieux qu'une meuf."

MARDI 19 H : Je m'apprête à aller percevoir mes loyers quand le jeune mec de Monaco m'annonce qu'il est au Port et passe me sucer 2 minutes. J'accepte car il taille des pipes géniales.
OUI MAIS il est beau gosse avec un excitant petit cul soyeux.

Alors j'oublie mes locataires et l'entraîne sur le sofa pour niker à fond ses belles fesses et son trou brûlant.
Je l'encule en force, il halète sous mes assauts, s'empale sur ma bite. Trop bon de le soumettre à ma queue. Ce joli minet de 20 ans est un super coup !
Et il aime être touzé, je vais l'offrir à quelques beaux machos musclés et bien montés.

Titre du billet 510... CARNAVAL EN CHAMBRE
Posté le lundi 07/03/2011 à 08h02 RSS signifie Really Simple Syndication


XXX SAMEDI, BATAILLE DE FLEURS & CORSO AUX LUMIERES.
Et un superbe jeune Autrichien cramponné à mon flambeau.
Facile à draguer, vite embarqué, baisé dans son petit meublé Boulevard Gambetta.
Belle gueule, corps excitant, docile et romantique.

Il m'aborde pour du feu, je bloque ses mains dans les miennes, plante mon regard dans le sien : ce beau gosse est gay, je le sens d'instinct.
En deux secondes, les jeux sont faits, le jeune mec est conquis, consentant : ne reste plus qu'à le croquer tout cru. Il devine à ma braguette bien gonflée que je vais lui donner cher.
Pendant qu'il prépare le café dans sa minuscule chambre, je mate ses fesses et ma queue raidit instantanément.

Impossible d'attendre, je veux ce beau gosse de suite : je plaque ma queue contre ses fesses, tombe son jean, saisit sa bite d'une main, explore son trou d'un doigt.
Il proteste en riant, bande immédiatement. Le café attendra.
Je le retourne, l'agenouille d'une pression sur la tête, lui enfourne ma queue dans la bouche.
Il me pompe longuement, jusqu'au moment où le café déborde.

Je l'entraîne sur son lit, écarte ses belles cuisses blanches, lui bouffe le cul avidement.
Ma langue le fait défaillir, il gémit doucement en allemand, son trou palpite follement.
Quand mon gros gland force enfin sa paroi de chair il murmure " yes, fuck me, fuck me deep ".
Alors je le nike à la hussarde, cassé en deux sur l'oreiller.
Puis dîner dans un restaurant, petite pipe et gros câlins et il s'endort dans mes bras, tête nichée au creux de mon épaule. C'est bon, un minet tendre qui se blottit contre son Homme.

DIMANCHE : beau temps, je l'emmène au centre équestre après un autre café et de nouveau une pipe et un bon coup de bite dans son beau cul.
Il adore les chevaux, les gave de carottes pendant que je douche et brosse mon étalon avant de le mettre au pré.
Déjeuner dans le cadre romantique puis ballade dans les bois odorants.
Et je l'emmène dans la clairière où je baise les jeunes palefreniers et Cavaliers.
Plaqué contre mon tronc d'arbre préféré, il prend encore de sévères coups de queue. Si vigoureux que sa joue conserve longtemps l'empreinte de l'écorce.

Il est reparti ce matin à 7 h après un ultime coup de queue dans les draps. J'adore son cul !

Titre du billet 509... LYCEEN ET STEWARD
Posté le vendredi 04/03/2011 à 20h59 RSS signifie Really Simple Syndication

MERCREDI ; JE BAISE IMPROMPTU MON LYCEEN DU LUNDI.
Je déambule dans le Vieux-Nice quand il me contacte.
Il a un trou ( dans son emploi du temps ) et veut que je lui comble l'autre.
Pas de souci ! J'adore le niker car il est absolument craquant.

On arrive ensemble chez moi, je palpe son adorable petit cul dans l'ascenseur pendant qu'il caresse ma braguette d'un air gourmand.
Vite fait, bien fait, je l'encule en travers de ma selle d'équitation.
Il repart en cours cul graissé, trou bien large, gorge adoucie par mon sperme laiteux.

JEUDI 15 H : de retour de l'équitation et avant de prendre mon service avec l'ambulance à 19 h , je bois mon café au THYJEFF : pendant que je plaisante avec Jeff et Thierry tout en matant les minous qui passent rue Bonaparte, un sms me confirme que le jeune mec attendu est en approche du Port.

Il est navigant sur une compagnie aérienne, il a navigué plus d'une heure sur ma queue.
Cramponné à mon manche par la bouche et le cul, il décolle de suite, soumis instantanément au macho en bottes et cuirs de cavalerie qui l'agenouille en un éclair dans le hall.
Sous sa langue, deux soutes bien gonflées remplies de kérosène laiteux.

Il aime la dureté des cuisses, il adore les deux mains qui lui empalent la gorge sur la queue arrogante, il raffole du doigt qui force son trou en cadence.
Et il suce, il suce à s'étouffer : sexy et super pompeur, j'adore !
Je veux le niker comme une salope car le jeune mec m'a prévenu : " shoote moi au poppers et je serai ta pute ". Promesse tenue !

Menotté, yeux bandés sur le sofa, je lui casse le cul si fort qu'on déplace le Chesterfield jusqu'au mur : après avoir monté mon étalon pendant deux heures, je suis chaud-bouillant.
Son excitant cul est doux au toucher, son trou brûlant, il mouille vite : encore un joli petit gars qui ne se fait pas assez baiser.

Une heure plus tard, il demande grâce : je l'ai niké si fort qu'il a le trou en feu, des cernes profonds et les yeux bordés de ... reconnaissance hihi. Un super coup ce steward

P.S. SORRY, un bug internet a fait sauter une vidéo ainsi que ce texte et vos 14 commentaires enthousiastes sur ce minet.

Titre du billet 508... BEURS, BEARS, MOTARDS, TATTOOS
Posté le mercredi 02/03/2011 à 06h08 RSS signifie Really Simple Syndication


J'ADORE LES BEURS, LES BEARS, LES MOTARDS ET LES TATOUES !
Les jeunes rebeus craquants qui jouent les machos et se font retourner.
Les bears virils qui convoitent mes fesses et finissent jambes écartées.
Les jeunes motards encuirés qui viennent me soumettre et partent cul cassé.
Les machos tatoués certains de me baiser qui sentent mon dard les violer.

Nous aimons tous être assiégés par un beau mâle.
Comme ce superbe jeune Parisien fan de matures qui m'offre son corps affolant en cam, disant : ' tu es magnifique, tu es un cas de divorce d'avec mon mec ". Mmmm sympa ce petit gars, je lui mettrai double dose.

DIMANCHE SOIREE BEARS : quelques amis râlaient de venir trop peu chez moi.
EUH... Les minous que je baise bandent pour des matures machos, dominants à muscles et + de 18 cm !
Mais l'amitié étant sacrée, j'offre à mes rouspéteurs un sextoy bandant.
Chauffé par ma queue dans sa bouche et son joli cul, il frémit ensuite sous les caresses lascives de 4 bears, suce quatre bites, se fait niker par mes amis surexcités de jouir du beau mec.

LUNDI : je retourne au sauna où j'avais mardi dernier baisé un jeune arabe puis soumis un jeune tatoué à la superbe chevelure de pâtre grec.
Et je baise un arabe et un tatoué. Pas les mêmes mais tout aussi mignons.

Le jeune arabe me frôle les cuisses dans la vapeur : je pivote, fais un pas vers lui, fourre ma queue dans sa bouche.
Il me suce si bien que je lui crache mon jet sur le visage : un masque de sperme et de vapeur, il va avoir la peau douce mdr

Après un somme réparateur, je monte au salon video, capte le regard intéressé d'un jeune mec environ 25 ans, bien bâti, tatoué de fins idéogrammes.
Il entre dans une cabine, s'offre direct sur la banquette.
Ma queue &carte ses lèvres, il me pompe superbement : gorge profonde, belles épaules... et un splendide cul musclé.
Je m'enfonce dans son trou, le baise en levrette sur la banquette : il râle si fort que les mateurs s'agrègent dans la lucarne.
Puis je l'allonge sur le dos, jambes en l'air et l'encule à fond : ses yeux chavirent sous mes coups de queue qui lui ravagent le trou.
Nous jouissons ensemble sur son ventre. Deux jets croisés qui scellent notre amitié : il est vigile, motard... et me donne son tel. Hum! Il en reveut !!

Titre du billet 507... JEUNE COUPLE TRES OPEN
Posté le dimanche 27/02/2011 à 08h02 RSS signifie Really Simple Syndication

" JVEU KTU BEZE MON MEK ".
Samedi, au retour de l'équitation, plusieurs messages dont celui-ci avec photo de deux mignons jeunes gars.

J'ignore lequel je dois baiser mais réponds sans même ôter mes bottes.
Je viens de serrer pendant deux heures une demi-tonne de muscles nerveux entre mes jambes, alors je suis chaud-bouillant.
Ils annoncent qu'ils arrivent de suite ; fichtre, ça c'est du rapide !

Du coup je ne me douche pas pour conserver la noble odeur du cheval.
Car l'un de ces jeunes mecs va être ma jument sous peu.
Et mon gredin de diablotin me souffle perfidement à l'oreille que le macho du couple n'est pas à l'abri d'un bon coup de queue.

Ils arrivent, le jeunot s'agenouille docilement pour me sucer pendant que son mari, guère plus âgé que lui, nous mate en se branlant.
Puis passe derrière lui et l'encule d'un coup en le traitant de " petite lope à niker comme une pute ".
Et son minet de supplier quand il lâche mon gland : " oui baise moi comme une chienne j'suis ta truie "

Attendri par autant de délicatesse amoureuse :)), je fais pivoter le minou et l'encule à mon tour pendant qu'il tête son mari.
Je le nike si fort, à grands coups furieux, que sa prostate doit vibrer.
Là il hurle pour de bon mais son mari lui empale la gorge de sa bite pour le faire taire et m'encourage de la voix.

Vingt minutes plus tard, il a le cul en feu, explosé par mon gros gland.
Il demande grâce et son mec me fait signe de stopper.
OK : j'ai pris mon pied à le défoncer mais je n'ai pas joui grrr.
Alors mon diablotin me souffle : " baise l'autre ! "

Je fonds sur le jeune mari, le couche à terre, l'écrase de mes muscles, écarte ses cuisses de mes genoux, enfonce ma tige raide dans son trou.
Il résiste peu, comme s'il l'avait espéré.
Alors je lui casse le cul pendant que le minet exulte de voir son mec soumis à son tour par mes coups de queue.
Et lui crache sur la tête un splendide jet de sperme au moment où l'enculé jouit sur mon drap bleu et que j'inonde sa raie.
Joli triplé ! C'est beau l'Amour dans les couples modernes mdr !

Titre du billet 506... GUET-APENS, GAI TAPIN
Posté le vendredi 25/02/2011 à 10h01 RSS signifie Really Simple Syndication


JE LE VOULAIS MAIS LUI NON : il me trouvait sexy mais coureur... et esquivait quand je le draguais.
Ce manège durant trop, je tends au garçon une embuscade machiavélique.

ACTE I : Jeudi matin, un jeune esclave fan de mes bottes chatte avec lui sur le Net. Ils sympathisent, décident de se rencontrer.
A 14 h, le garçon sage arrive et monte sans se douter que je suis attablé au bar en face. Il a un beau cul ce rebelle à ma queue :))
Et peu après l'esclave ferme les volets de la chambre.

ACTE II : à ce signal signifiant qu'ils commencent à baiser, je monte à mon tour, ouvre la porte, les découvre nus dans le lit, pique une colère épique, jurant que je vais les tuer tous les deux.
Avant que le minou tétanisé réagisse devant ce grand macho en bottes et cuirs qui cravache son mec, je le menotte en promettant de lui exploser la tête s'il résiste.

ACTE III : Quelques baffes bien senties et je fourre ma queue dans la bouche du minou : il s'empresse de me sucer pour désarmer ma colère.
Puis je l'allonge sur la table Renaissance, le lubrifie, écarte ses cuisses et l'encule d'un coup.
Le minou hurle, prend encore deux baffes : d'un ton féroce, je scande que c'est pour le punir de m'avoir cocufié avec mon ( présumé ) mec.
L'esclave, en retrait, se délecte du spectacle un peu grand-guignol :))

ACTE IV : Alors que je le nike, il me reconnaît enfin, comprend tout, m'insulte.
Pas longtemps car mon gros gland le fait vite défaillir : furieux ou pas, une belle grosse bite qui vous ramone superbement le trou vous empêche de haïr hihi.
Et peu à peu, ses râles crescendo signent sa défaite.
Alors je redouble de vigueur, lui casse le cul longuement tout en le branlant.
Puis je le gode en ordonnant à l'esclave de le sucer.

ACTE V : Nous jouissons tous trois, l'esclave dans sa main, le minou sur son ventre, moi dans sa raie.
Le garçon sage s'est découvert aussi catin que les autres, il a aimé être soumis et a adoré se faire défoncer devant un mateur qui se masturbait.
Lorsqu'il repart le cul cassé et les yeux cernés, je lis dans son regard qu'il en redemandera un jour.

Titre du billet 505... MOI PD ? PLUTOT ME FAIRE ...
Posté le mercredi 23/02/2011 à 10h25 RSS signifie Really Simple Syndication


AUCUN ARABE N'EST PD C'EST BIEN CONNU !
Sauf tous ceux qui sortent de chez moi cul cassé et rondelle explosée.

Retournés prestement par plus macho qu'eux, ils se font baiser alors qu'ils avaient juré de me " faire le cul " et me " niker comme une pute ", faisant de moi leur " femelle soumise "
Moi, j'acquiesce poliment en songeant que ces mignons jeunes coqs ont encore le bec chaud de mon gland et le trou farci de gel comme chapon à Noël, avec le sceau de ma bite dans leur petit cul.

LUNDI : envie d'un joli rebeu, je chasse Place Masséna où foisonnent les craquants beurs nouvelle génération. J'ai sorti mon look hétéro : blouson Bombardier en cuir noir, moulant polaire bleu-ciel à capuche, jeans YSL, ceinture cuir noir Harley-Davidson, casquette cuir de Cavalier.

ECHEC ! quelques uns jettent bien un regard furtif mais ils sont en bande, impossible d'en isoler un pour l'embarquer. Et celui sur lequel je flashe le plus ne me regarde même pas snif.
Donc retour par le Vieux Nice : je flâne et tombe en arrêt sur un jeune beur musclé, très tendance : polo Adidas, jeans Diesel, sacoche Vuitton en bandoulière.
Je l'appellerai Abdallah, en clin d'œil à un garçon adorable qui travaille dans le sauna où je suis allé hier mardi.

Je mate son cul affolant, il capte mais s'éloigne : ce joli rebeu est gay mais je ne lui plais pas grrr.
Pugnace comme Cavalier, je le piste et il se laisse enfin rattraper.
Je comprends alors qu'il voulait un abordage hors la Place Rossetti trop fréquentée.

LA SUITE ? Dix minutes de baratin à faire défaillir une soubrette, 15 minutes de marche vers le Port, 30 minutes pour lui casser le cul sur ma table de campagne.
Il est reparti le trou plein de gel, élargi par mon gland qui l'a fourré avec vigueur.
Lui aussi m'avait dit : " t'a un bo ku, j'vais te défoncer " !

MARDI : J'aime bien les Bains-douches rue Gubernatis. C'est propre, sympa, avec toujours quelques beaux gosses chauds qui se font baiser avec entrain sans jouer les stars.
On se fait une partie à 3 dans la vapeur avec un mature qui suce un jeune arabe qui me suce. Excité, j'encule le beur sans souci des voisins alléchés et crache mon jet sur ses reins humides.
Puis sieste, gym, vapeur de nouveau.
Et là un sexy trenta à cheveux jais bouclés comme pâtre grec, torse et dos couverts de tatouages, plonge sur ma queue, me suce à fond avec l'enthousiasme d'un hétéro pressé qui s'offre du fun.
Il me pompe si ardemment qu'il prend tout mon jus au fond de la gorge. TROP BON !

Titre du billet 504... ET UNE ET TROIS ET CINQ
Posté le lundi 21/02/2011 à 00h19 RSS signifie Really Simple Syndication


DIMANCHE MATIN : IL DORT ENCORE. NORMAL AVEC CE QU'IL A PRIS.
Une puis trois puis cinq queues l'ont écartelé : pour sa 1ère visite de Nice, ce jeune Sarde s'est fait démonter, a gémi 4 heures, a joui 3 fois...
Et je vais sûrement lui remettre un bon coup avant son départ s'il n'a pas trop mal au cul.
Sinon une bonne pipe fera l'affaire...

SAMEDI de carnaval ( bataille de fleurs puis corso illuminé ), temps royal : une marée de touristes et des grappes de jeunes mecs bandants...
L"ambiance est festive, je chasse en terrain favorable.
J'en repère un, beau gosse environ 25 ans, qui mate plus les mecs que les grosses têtes.
Il capte mon regard de prédateur affamé, sourit... OK, il est partant !

Je l'aborde, il me dit qu'il est Sarde, on file chez moi.
Vingt minutes plus tard, il me suce goulûment et je le baise dans la foulée.
Il aime la queue, raffole de mon gros gland, accepte menottes et bandeau, se fait superbement niker en levrette sur le sofa.

OUI MAIS... Mon appartement panoramique dominant tout le port, mes amis voient de loin mes lustres allumés.
Et pendant que je nike le joli Sarde au cul somptueux, un couple sonne impromptu : deux sportifs cannois que j'avais baisés séparément ( puis ensemble avec un ami l'été dernier ).
Cinq minutes plus tard, l'Italien menotté se retrouve avec une queue dans la gorge et une dans son cul soyeux pendant qu'une bouche avide lui pompe la tige.
On le touze gaillardement, il aime être l'esclave sexuel de 3 mâles.

OUI MAIS... Au moment où je jouis dans sa bouche pendant que les deux autres l'enculent en cadence, on sonne à ma porte ! un vrai moulin cette maison mdr.
Et surgissent deux copains, pas fracassants mais joliment montés.
Lesquels sortent deux belles bites et enculent à leur tour le jeune mec, submergé par toutes ces queues qui le soumettent.
J'ôte les menottes, il saisit une queue dans chaque main, suce la plus grosse tige, en prend une autre dans son trou désormais large.
Ah la superbe salope ! Un vrai bonheur ces touristes !!

P.S. Faut croire qu'il a aimé : il est revenu l'après midi, fesses ouvertes.
Je suis rentré facile tant il mouillait.

Titre du billet 503... SUCK, FUCK, DUCK
Posté le vendredi 18/02/2011 à 06h43 RSS signifie Really Simple Syndication


LES TOURISTES ARRIVENT POUR LE CELEBRE CARNAVAL DE NICE. Et ils sont franchement excités !
Alors la chasse aux beaux gosses étrangers est ouverte...
Ma dernière capture est de premier choix ; un bandant jeune Espagnol aux yeux de feu et corps excitant de torero.

Je rentre de la soupe populaire, fatigué par 6 h de secours d'urgence " à la maraude " avec l'ambulance : nos malheureux grelottent dans leurs squats inondés par les pluies torrentielles.
L'ambulance me dépose au tabac de la rue Cassini : longue file d'attente.
EUH.... non finalement, j'ai tout mon temps ! Car un craquant jeune mec avec un gros sac patiente devant moi.

J'engage la conversation : il est Sévillan, visite la Côte d'azur, recherche un hôtel pas cher. Son anglais est nul, son cul admirable.
Je lui offre d'emblée une chambre chez moi : il hésite mais ma blouse blanche frappée d'une croix rouge le rassure.
Il comprend vite qu'il va payer sa chambre avec son cul, accepte de monter : j'ai un flair infaillible pour détecter les PD.

Je le rejoins sous la douche, le caresse, le fait vite bander, l'agenouille.
Il suce bien, aime ma queue, palpe mes cuisses de Cavalier.
Et se prend un premier jet de sperme sur sa jolie gueule de jeune hidalgo.
Il vient de payer la moitié de sa chambre.

Et le lendemain , il solde son compte en prenant ma queue au réveil dans son superbe petit trou.
Encore endormi, il se met en chien de fusil pour engloutir mon gland au mieux, s'empale sur ma tige raide d'un coup, se cambre pour se faire niker à fond.
Je le baise puissamment, excité par son petit trou brûlant qui aspire mon gros gland et ses râles en espagnol.
La corrida s'achève quand je lui plante une ultime banderille d'un géant coup de rein qui lui explose le cul : il hurle et jouit sur le drap.

P.S. Il m'a en plus laissé un pourboire : je l'ai rebaisé avant son départ sur le sofa. Avec un aussi beau corps, impossible de ne pas le re-niker !

Titre du billet 502... TROIS BULGARES DE REVE
Posté le jeudi 17/02/2011 à 11h09 RSS signifie Really Simple Syndication


MARDI SINISTREMENT PLUVIEUX DEHORS, ENCHANTEUR DEDANS.
Car j'ai passé un mardi de rêve entre trois somptueux jeunes Bulgares.

Ils sont jeunes, beaux, superbement musclés, montés 19 cm... et incroyablement sympas. Avec cette joie de vivre qui vous fait chaud au coeur.

Si craquants que je n'ai pu résister à leur charme ravageur. J'ai fondu totalement sur ces deux-là au sourire éblouissant ( photo ci-jointe ) et leur ai tout accordé.
Imaginez-vous bloqué entre ces deux beaux gosses ( ici chaussés de mes bottes de cavalerie ) : ils sont réels actifs 100%, montés chacun 19 cm et experts pour faire de vous leur consentant sextoy. Des volcans qui vous propulsent au paradis tant ils sont inventifs.

S'ils sont tous aussi beaux et amoureux des matures que ceux-là, je pars habiter à Sofia, Varna et Plodiv.
Car ils m'ont montré sur internet plusieurs de leurs copains : woof ! Que des canons bien découplés, chaud-bouillants en sexe.

Mais vous n'en saurez pas plus :))

MERCREDI : un peu de nostalgie.
Les superbes Bulgares sont partis à Rome et me manquent déjà.
Alors je fais venir une petite lope toujours prête à se faire niker dès qu'une belle queue frétille devant ses trous.
Un petit coup pour dégorger et je le jette sur le palier.
C'est une lope esclave et il sait se contenter de ce qu'on lui donne.

P.S. Comme tous les beaux jeunes mecs qui visitent le monde avec une bourse d'étudiant, ces magnifiques Bulgares acceptent parfois de rencontrer un homme pour financer leurs vacances.
Ils savaient qu'avec moi pas d'argent.
Et ont trouvé un Romain qui leur a offert billets d'avion et weekend découverte de la Ville Eternelle.
Si ça vous intéresse de les rencontrer ...

Titre du billet 501... JEUNE MARIE MONEGASQUE
Posté le mardi 15/02/2011 à 08h35 RSS signifie Really Simple Syndication


JE N'EN PEUX PLUS, JE VEUX REDEVENIR HETERO !
Les beaux gosses se succèdent chez moi à cadence accélérée et je n'ose pas refuser de les sauter pour ne pas leur faire de peine :))

Dimanche arrivent impromptu les jeunes bulgares très sex de l'an dernier ( voir blog ).
Des beaux gosses chauds et ardents à belles queues et petits culs gourmands. Dont celui capable de m'écarter les cuisses par son seul sourire ( sa photo page 1 et ici dans mon sofa ).

Ils partent à Rome ce lundi et je prévois de me reposer.
Mais un jeune mec ( que je draguais depuis la Thailande ) craque et s'offre enfin.
Il arrive en scoot de Monaco : wow, mignon ce jeune marié ! Belle gueule et somptueux cul de sportif. Il veut être soumis, devenir ma lope alors je lui rougis les fesses d'entrée.

Sauf que je ne suis pas au mieux de ma forme : Le beau motard baisé mercredi, le musclé gorille enculé vendredi, le bandant australien violé à 8 samedi et le craquant bulgare qui m'a donné mon compte dimanche... tous ces beaux mecs m'ont vidé les bourses.
J'encule à sec le jeune marié, le lime mais fatigue vite dans son excitant cul dont j'élargis le trou brûlant en disant : " chaque fois que tu sauteras ta femme, tu rêveras de mon gland te nikant en même temps. Tu viens de goûter à l'Homme, désormais ton cul aimera toujours les grosses bites ".
Puis je lui bande les yeux, le gode longuement, le fais jouir du cul et de la queue pendant qu'il suce ma tige paresseuse.

ET BIEN M'EN A PRIS ! Car devinez qui revient d'Italie après être parti le matin même alors qu'il devait y rester 2 jours pour visiter ?
Mon craquant jeune Bulgare, dégoûté du temps minable qui sévit à Gènes et rentre à Nice pour tomber ... sur la pluie hihi.

Qu'à cela ne tienne ! La soirée est romantique puis torride malgré les pizzas immondes et le vin infâme que nous livre à prix d'or un boutonneux en mobylette.
Il se blottit dans mes bras pour de doux câlins ( pas le boutonneux mdr ) et vite m'écarte les cuisses pour des baisers coquins : ses yeux brillent, il veut encore mes fesses qui le font fantasmer.
Il les obtient vite car je ne sais rien lui refuser avec son fondant sourire, ses lascives caresses de jeune mâle conquérant, son torse puissant et sa belle queue qui me fait décoller.

RESULTAT ? Je me retrouve allongé sur la moquette comme le jeune marié de l'aprem', haletant sous les fougueux coups de reins du beau gosse.
Et lorsqu'il jouit en moi, je sens longtemps ses contractions et son souffle chaud sur ma nuque.
Maudit sida qui nous oblige au comdom : j'aurais aimé sentir son puissant jet de sperme chaud couler dans mes entrailles.

Titre du billet 500... BANDANT SEXTOY POUR 7 CUIRS
Posté le lundi 14/02/2011 à 15h48 RSS signifie Really Simple Syndication


SAMEDI SOIR, FETE CHEZ MES AMIS MOTARDS DE LA RUE SEGURANNE.
Je gare mes fesses : je me souviens du jour où ils m'avaient fait boire puis touzé à 4.
Mais cette fois, ils ont trouvé un jeune Australien bandant au cul sublime, fan de motos. HUM ! Ce beau gosse ignore ce qui l'attend : il va se faire démonter par des machos bouillants, devenir pute et garage à bites, de gré ou de force.

Bières et whisky coulent, l'ambiance est au top.
SOUDAIN, sept cuirs musclés et bien montés ( dont un de 22,9 cm ) et un Cavalier athlétique encerclent la bombe australienne qui comprend en voyant 8 queues jaillir des braguettes et pointer vers lui.
Son regard vacille : excitation d'être convoité par tous ces mâles en rut mais peur de se faire niker par 8 gaillards résolus.
Il dit plusieurs fois " am only top, am top " mais nul n'en a cure.

En peu de temps le beau mec est nu, maintenu en croix : une bite s'empare de ses lèvres, une bouche engloutit sa queue, des langues parcourent son corps, des mains écartent ses fesses, des doigts forcent sa rondelle.
Le bel Australien bande comme un fou, suce toutes les queues, caresse les bottes qui se pressent autour de lui.
Il devine qu'il est la salope de service, s'applique à faire dégorger toutes ces bites veinées pour ne pas se faire défoncer le cul .

Mais ce qu'il redoutait advient : mis en levrette sur le matelas, maintenu solidement, incapable de protester avec une 22,9 cm qui remplit sa gorge, soumis par des mains viriles qui le branlent et lui flagellent les fesses, il succombe sous le nombre : jambes écartées, trou violé, il prend une bite puis 7 autres dans son superbe cul de Top.

Ange le nike en force avec sa queue large et épaisse pendant que j'embroche sa gorge de mon gros gland. Férocement tiré par le Boss des motards, l'Australien tressaille et s'empale sur ma tige à chaque coup de rein.
Ange jouit, se retire, je lui succède et défonce à la hussarde ce bandant mec.
Puis tous les autres l'enculent à tour de rôle pendant qu'une noria de queues gorgées de jus liment son palais et l'empêchent de gueuler.

VIOLE PAR 8 BEAUX MALES, au summum de l'excitation, shooté au poppers malgré ma réticence, le bandant mec suce deux queues ensemble, en branle une de chaque main, subit une double sodo qui lui explose le trou pendant qu'un motard goulu lui pompe la tige.
QUATRE HEURES PLUS TARD, affolé de jouissance qui l'a fait cracher 3 fois, il n'est plus qu'un sextoy pantelant, cul en feu, trou béant, mâchoires douloureuses : il a aimé être la salope de 8 machos musclés qui l'ont tous enculé deux fois.

Tringlé 16 fois ( en levrette, à califourchon, sur le dos puis attaché au mur pour le seconde passe ), cul explosé par 8 calibres dont la 22,9 cm, visage et corps inondés de sperme, il s'effondre.
Et Ange, pince-sans-rire, demande : ca veut dire quoi " am only top " ?

Titre du billet 499... GARE AU GORILLE !
Posté le samedi 12/02/2011 à 16h45 RSS signifie Really Simple Syndication


Cette célèbre chanson de Brassens est d'actualité ce vendredi.
Car je pars à 17 h acheter un micro et je reviens avec un gorille.
La chance est garce capricieuse qui aime qu'on la violente et s'offre telle catin à ceux qui la forcent.
Elle m'a donc servi sur plateau d'argent un gorille en uniforme.

Un physique impressionnant, un regard féroce à décourager un lascar de piquer un CD. Et une bite.... que je découvrirai minuscule.
Mon instinct de Cavalier me pousse à assiéger quelques instants cette montagne, pour le fun.
Je le questionne sur les micros en faisant mon œil de velours.
Il répond gentiment que ce n'est pas son boulot, m'écoute patiemment quelques instants puis dit ex-abrupto dans un grand sourire : " arrête ton char, j'sais c'que tu veux. C'est ok. Ce soir ? "

Interloqué, je stoppe mon baratin. Je dois avoir l'air très idiot car il rit franchement, disant : " T le mec ka 1 cheval sur gayromeo, ta baisé 2 de mes potes "
DAMNED ! je croyais monter à l'assaut d'une forteresse inexpugnable et la garnison me remet les clefs sans combattre !
Ca gâche un peu mon plaisir mais je décide de le niker quand même.
Ce méga-macho va sûrement vouloir me baiser pour " venger " ses amis et se vanter auprès d'eux de m'avoir soumis à sa queue : ça va être épique !

MEME PAS ! Car cet impressionnante montagne de muscles arrive chez moi à 23 h et se fait enculer d'entrée. Il est bandant même en civil mais sa queue minuscule le complexe. Alors je le nike !
Le féroce vigile devient caniche soumis à mes caprices, esclave de mes pulsions sexuelles : il suce sur ordre, offre son cul au premier coup de cravache, lèche mes bottes en gloussant de plaisir, se fait exploser son trou de malabar en gémissant sous mes baffes retentissantes qui lui rougissent les fesses.

Je tringle gaillardement ce gorille aux larges épaules et cul galbé. Trop bon d'écarter ses belles fesses musclées, fourrer son trou très serré et l'élargir à grands coups virils.
Gémissant sous mes coups de queue furieux, il avoue qu'il se fait rarement baiser car marié.
Fan de cuirs et bottes, il voulait sauter le macho Cavalier qui avait niké ses deux copains.
Il savait pourtant que j'avais retourné et tiré ses potes virils.

Mais il s'est cru plus fort qu'eux et s'est fait casser le cul à son tour.
Satisfait, je décide de parfaire ma victoire, le plie en deux sur le sofa et l'encule encore un coup.
Comme ça j'ai bien niké toute la bande de machos actifs... VENI VIDI VICI

Titre du billet 498... MOTARD, MACHO... SEXTOY
Posté le vendredi 11/02/2011 à 07h04 RSS signifie Really Simple Syndication

IL VIENT ADMIRER MES CUIRS, il repart avec le trou en chou-fleur.
Incroyable le nombre de mâles qui craquent sur les Cavaliers et se laissent péter la rondelle si on sait les mener comme étalon au pré.
Puis ils s'esquivent en jurant qu'ils ne sont pas pédés. Comme celui-là !

MERCREDI 15 H : bien reposé, je pars câliner mon anglo-arabe.
Tenue de Prince Noir aux cuirs nobles qui sied à ma stature : hautes bottes luisantes, culotte moulante, cravache & gants & bombe assortis.
Le vulgus ne s'y trompe pas, apprécie l'allure fiere du Cavalier face les " piétons " ( terme un brin condescendant pour qualifier les non-Cavaliers ).

Le jeune motard garé près mon scooter commet une erreur : me dire qu'il aime les chevaux.
Moi j'aime son beau corps moulé dans un excitant combi.
Il caresse ma selle aux deux cuirs grainés, je caresse l'espoir de le baiser.
Et parviens à le monter chez moi dans l'espoir de le monter.

Dans le réduit fleurant bon mes cuirs de sellerie et de ville, après deux doubles Chivas, la promiscuité fait vite monter la tension.
Il caresse amoureusement filet et étrivières, blouson bombardier et bottes frappées à mes Armes.
ALORS J'ATTAQUE ! Ma queue collée contre ses fesses, j'ouvre sa braguette, fais jaillir sa jolie carotte déjà un peu dure.
Et lorsque je dézippe son combi, je découvre un magnifique petit cul frémissant sous mes caresses.

SON COMPTE EST BON ! Je l'agenouille, tête bloquée à deux mains contre le mur, force ses lèvres de mon gros gland, viole sa gorge veloutée de ma tige raidie à l'extrême.
Il résiste peu, prend vite l'initiative, me suce admirablement.
Ces hétéros sont maladroits mais fougueux dans leurs pipes.
ET délicieux à niker car très serrés.

Après une longue fellation, je l'entraîne au salon, le couche nu sur la moquette, écarte ses superbes fesses, lubrifie de la langue et du doigt son petit trou innocent un peu crispé.
Soudain, ma queue s'empare de lui, le fait gémir puis haleter pendant que je lui casse le cul par des assauts ravageurs.
Maintenant il râle sans discontinuer en se branlant, offre son trou reins cambrés, se fait défoncer longuement par mon gros gland déchaîné.
Et jouit comme un fou dans sa main pendant que j'inonde sa raie d'un superbe jet... TROP CHAUDS CES MOTARDS !

Titre du billet 497... BYE THAI SPASSIBA MOSCOVA
Posté le mercredi 09/02/2011 à 03h53 RSS signifie Really Simple Syndication

MON DERNIER THAI EST UN RUSSE ! NITCHEVO !
J'avais prévu de baiser un minou appétissant à Bangkok avant mon envol et avais donc pris trois heures d'avance...
Finalement j'ai niké un Moscovite bouillant vivant à Bangkok.
Il m'avait envoyé deux photos pas terribles mais suffisantes pour que l'envie me prenne d'enfoncer cet adorable petit cul qui s'offre à ma queue en cadeau d'adieu.

La limousine me dépose. Non à l'aéroport mais à la station d'Ekamai.
Et 15 minutes plus tard je nike en accéléré le blond Russe, enchanté de se faire soumettre à grands coups de queue.
Il suce bien, se fait doigter royal, mouille vite.
Cette sexy salope amoureuse des matures bien tankés sait que le temps est compté.
Alors il met les bouchées double : un expert.

Pour le fun je l'encule allongé sur ma valise mais les ferrures lui blessent les cuisses.
Alors je lui règle son compte sur le lit, l'enfonce virilement, le fait gémir en russe.
Il jouit vite : j'ôte mon condom, le positionne et lui balance une belle giclée de bon jus sur le visage.

MARDI 13h : il m'attend au port. Sitôt mon taxi arrivé, il s'empare de ma valise et nous montons chez moi.
Je suis bien reposé, ayant dormi tout le temps dans l'avion... et l'envie me prend de baiser cet excitant jeune loup qui vient parfois m'offrir son joli trou.
Pas de souci : je le palpe dans l'ascenseur, glisse ma main dans son slip, le fait bander de suite.
OK, il est chaud et il vient en espérant prendre un bon coup de queue dans son petit cul avant que le jetlag ne m'abatte.

Trente minutes plus tard, cul élargi par mes coups de boutoir, trou encore inondé de gel et fesses maculées de sperme, il retourne à la fac pour son T.P. de biologie.
Au moment où un jeune asiate de Grasse que je baise régulièrement m'envoie un sms : "t ben arivé ? envi ke tu me bez"
NON ! MOI je veux su petit cul blanc pour quelque temps.
Et je rêve du mignon jeune Colmarien qui m'a allumé souvent par cam pendant que j'étais à Pattaya. Je t'aurai Matt, je t'aurai !

Titre du billet 496... TROIS FOIS... DOUZE FOIS
Posté le lundi 07/02/2011 à 00h21 RSS signifie Really Simple Syndication


DIMANCHE MATIN 8 H : TROP TOT POUR LA MESSE ? OUI !
TROP TOT POUR LE SEXE ? Que nenni mes bons amis !
A Pattaya les braguettes zippent jour et nuit.

Et le beau jeune mec qui arrive est affamé par une semaine d’abstinence dans sa famille.
Fait rare chez lui ( et chez moi ), c’est la 3ème fois qu’il vient se faire empaler gratuitement sur moi.
Il est amoureux, ça le rend ardent.
Et donc un zeste jaloux car il me traite de « sexy butterfly »
Moi, papillon ? Pas du tout ! La preuve ? je ne butine qu’un bogoss par jour !!

Il arrive : élegant, racé, sourire lumineux : je sais il se fait draguer partout avec son magnifique corps joliment musclé.
Et je devine qu’il a menti à son riche Farang de mari sur sa date de retour à Pattaya pour plonger de suite entre mes cuisses.

Joueur au lit pendant les préliminaires, son regard se trouble vite quand, après m’avoir sucé, il sent que son l’heure de son heur est arrivée.
Que c’est bon de voir un beau jeune mec me contempler avec tendresse, me câliner le corps de ses lèvres fraîches, engloutir ma queue jusqu’aux boules pour faire jaillir le jus pendant que mes doigts assouplissent son trou pour l’assaut final.
Car après chaque fois qu’il s’offre et se fait enculer royal, il se love dans mes bras et ( fait rarissime chez un Thaï ) me couvre de baisers, aime le torride « French Kiss » et en redemande.

Il m’excite tellement avec sa jolie gueule et son superbe cul galbé que je parviens à le niker quatre fois en trois heures non-stop.
Autant dire que lorsqu’il repart en canard, moi je chancelle.
Si un gosse vigoureux repart épuisé avec le trou en feu, imaginez-moi hihi.
Car je le baise partout, sans pouvoir me rassasier de lui.
Il proteste en riant, s’enfuit, se laisse rattraper et baiser en soupirant : « too much sex, me can not » en écartant les cuisses pour bien se faire défoncer. Son trou encore humide palpite dès que mon gland l'effleure.
Il râle sans discontinuer quand ma queue conquérante le fait bander et jouir longtemps.
Ce matin, en plein jour, je l’ai même tronché sur la terrasse, accoudé à la rambarde, avec les gardes qui patrouillaient quelques étages plus bas.

Mon fougueux amoureux est reparti à 11 h15 sur la belle moto offerte par son mari.
Il veut revenir dormir avec moi mais je me dérobe avec un pieux mensonge. Pas le temps de tomber amoureux à mon tour, trop de beaux petits culs sont encore à prendre.
Et déjà 4 petits canons m’attendent avec impatience à Nice.
Plus un magnifique quadra ancien mannequin, un peu étrange, qui veut me « fesser, lécher, bouffer le cul, baiser… ».
Sans compter mon amour de toujours : le grand machin de 540 kg de muscles avec deux grandes oreilles qui « trépigne dans son box » selon les palefreniers.

Et comme son mari offre à mon bel amant un voyage à Paris bientôt, il promet de l’entraîner à Monaco pour venir se faire baiser chez moi.
Alors pour l’allécher encore plus, je lui montre la photo ci-jointe : mon sexy voisin d’Arson et moi nikant à outrance le superbe minet polonais que j’avais trouvé en transit à l’aéroport de Nice TEXTE …. )
En la voyant le minou se remet à bander…. Alors je l’ai re-niké !

Titre du billet 495... INTERNET, SORCIER MALIN
Posté le samedi 05/02/2011 à 01h42 RSS signifie Really Simple Syndication


MIRACLE ! LES MESSAGES DISPARUS SONT REVENUS !!
Ne me demandez pas comment car je l’ignore : internet sera toujours une énigme pour moi.

Certains lecteurs me reprochaient avec humour d'avoir bloqué leurs commentaires ( cf TEXTE 491 ).
C'était pas moi M'sieu, c'était le diable internet.
Vos messages devaient batifoler quelque part dans le cosmos.

Les voici en copié-collé ( toujours sans tricher, cela va de soi ).

GRANDGARCON : Des promesses tentantes! J'imagine un tres bon jockey.
Compte visiter la France en 2011. J'aimerai mieux vous connaitre. Si ca vous interesse, j'enverrai mon email add. Gerard

AMOROSO : hello sweety,
I send you kisses all over your wondeful and sexy body. I loke your beautiful white sperm john

FRED7588 : Gorgeous i d love to be in contact and do superb fotos of u

WITTZ : hmmmmmmm Hi there.. U R HOT ! warm greeting from Phuket island .. I travel often.. maybe we can...... :)
write me if you wanna be in touch :)

GOTH : Magnifique ! j'aurais bien aimé peter quelques rondelles de ton site
On peut voir des photos de toi ?

RAMMOUZ : ben tout les bretons sont jolis et moi je suis tout à toi quand tu veux j’ai hate de te rencontrer tu me fais beaucoup d’effet. je serai le plus gourmand des gourmands

FRASOER : Mince, comme ton cul est sexy! Il est tout simpement fantastique! Th cherches un mec pour la bonne baise ?

MALAYSIAN SHAWN : hi..u r very hot!!really turn me on...hope u cn fuck my tight ass...
btw,i really hope can b the model of your video~^_^

POUR VOUS PUNIR d'avoir douté de moi, voici encore une photo de moi. Ca vous apprendra !!

Titre du billet 494... CHANDELEUR : MACHO PUIS CREPE
Posté le samedi 05/02/2011 à 00h37 RSS signifie Really Simple Syndication


POUR LA CHANDELEUR, JE L’AI RETOURNE COMME UNE CREPE !
Une noix de beurre pour graisser son fourneau, quelques caresses pour pétrir la pâte, une grosse cuiller pour évaser le centre, un épais bâton pour enfourner les ingrédients.
IL ME LA JOUE MACHO au 7/11 pendant que je fais mes courses.
IL ME LA JOUE JEUNE MALE CONQUERANT certain de me sauter et qui va me donner sévère.
Pendant que je déverrouille ma porte, il caresse même mes fesses en disant : « you beautiful ass me fuck you hard ».

Dix secondes plus tard, il a perdu sa superbe : même technique que pour le sexy plagiste hétéro dépucelé puis enculé devant André ( TEXTE 487 ). Les jeunes mecs capitulent vite devant plus macho qu'eux.
Trente secondes plus tard, agenouillé, tête plaquée contre la porte par deux mains viriles, il est épinglé tel papillon par ma queue fichée dans sa gorge.
Impossible de se dégager : il subit les allers-retours lascifs de mon gros gland qui force sa bouche veloutée, les assauts de ma tige dardée qui violent son palais.
Dompté, le jeune fauve dominant abdique : il sait maintenant qu’il va se faire dévorer par le Lion mûr qu’il est venu asservir.

Dix minutes plus tard, dans la baignoire, il prend ma queue si profond qu’il glisse au fond.
Malgré l’inconfort de ma grande taille, je m’allonge sur lui et l’encule férocement.
Il ne bande plus ( pas l’habitude de se faire tringler ) mais peu me chaud : c’est trop bon de niker et soumettre ce mignon petit macho trop sûr de lui.

Encore dix minutes plus tard, je le cale sur la tablette du lavabo et lui explose le cul sans répit, le forçant à se voir empalé et soumis à mon gros gland dans le miroir.
Il finit par aimer se faire violer, rebande en voyant ma tige entrer et venir dans son beau petit cul, se masturbe, s’empale lui-même sur ma queue raide à l’extrême, fait sa catin un genou sur la tablette pour mieux offrir son trou qui emprisonne mon gland et l’empêche de ressortir.
Cette fois je le laboure en force, le bûcheronne jusqu’à la prostate, crache mon jus au fond de son cul pendant qu’il jouit dans un soupir... Pas mal, mon condom est joliment rempli.
Et l’ex macho venu me casser le cul s’est fait retourner et culbuter comme fille d’auberge.

Une demi- heure plus tard, il se met sur ordre en levrette et je l’encule encore : cette fois il anticipe mes coups de queue, se fait tringler pire que chienne, devient docile sextoy.
Quand il sent mon jus monter, il se dégage, arrache mon condom, engloutit ma queue à s’étouffer, fait jaillir ma sève et l’avale sans perdre la moindre goutte.

Hum ! C’est une belle salope qui s’ignore : s’il était à Nice, j’en ferais un sex slave offert à tous mes sexy copains Cavaliers et Motards, musclés et bien montés.
Il repart le cul en feu, trou explosé par ma tige, gorge encore graissée par mon bon sperme chaud et sain, cernes profonds accusant sa défaite. ET UN MACHO DE MOINS, UN JEUNE PASSIF DE PLUS :))

Titre du billet 493.... LE BARZOI ET LE BOYARD
Posté le jeudi 03/02/2011 à 01h40 RSS signifie Really Simple Syndication

JE VOULAIS JUSTE LE BAISER, JE L'AI INFEODE.
Avant même d’avoir joui de son beau cul, il a volé mon cœur.
Le cœur a ses raisons que la raison ignore : le charme envoûtant des sauvages steppes russes a terrassé l’Occidental blasé.

SAMEDI, message d'un Russe. Grâce à mon superbe jeune mannequin moscovite qui vient chaque été chez moi ( cf ses photos dans blog ), je reçois et baise beaucoup de beaux Slaves dans mes sofas niçois.
Ce Russe est sur Pattaya avec sa famille : je réclame une photo car son profil est vide.
Il n’en a pas, je le zappe.

LUNDI, retour de plage : encore ce Russe ! Mais cette fois avec deux photos.
Et je tombe à l’arrêt comme boyard devant un racé barzoï : ce presque trenta blond me fait craquer à fond avec ses intenses yeux bleus et son sourire étincelant.
Je le veux de suite, il arrive en 10 minutes.
Le coup de foudre est immédiat, réciproque : tout bascule dans un univers enchanté.
Il s’ensuit deux nuits sublimes, enflammées de romantisme échevelé et de sexe torride.

Il rentre dans sa famille pour déjeuner mardi puis revient vite, me dit en riant : « mon père croit que j’ai rencontré une belle jeune fille et il m’a lancé un clin d’œil complice en disant qu’elle doit vraiment être bonne pour que j’y retourne ».
EUH… c’est bien la première fois qu’on me traite de belle jeune fille hihi.

L’après-midi est amoureuse : c’est doux d’être avec celui qui vous fait fondre et vous contemple avec des yeux extasiés.
Il me vole sans cesse des baisers : ça me gène un peu car parfois des Thaïs nous surprennent.
Mais ici plus qu'ailleurs deux beaux mecs qui s'aiment suscitent admiration et sourires complices.
A Pattaya, l'important c'est d'aimer.

ET VOUS N’EN SAUREZ PAS PLUS !
Juste que la seconde nuit fut encore plus passionnée : sexe débridé car je ne peux me rassasier de son corps, tendresse et fou-rires des amants irradiés par le bonheur.
Et qu’il s’est échappé une heure mercredi pour me faire ses adieux : la famille rentre en Russie.

Je l’ai possédé avec passion, rendu esclave de mon désir.
Il a longtemps gémi empalé sur ma queue, joui deux fois sans que je sorte de ce cul doux et ferme qu'il m'offre sans retenue.
Et puis longs baisers pour estomper ce coup de blues qui vous saisit quand un être cher s’éloigne.
Mais l’histoire n’est pas finie : je suis épris de lui, il est fou amoureux, jure qu'il veut me plaire toute la vie.
Et promet d’économiser pour venir à Nice dès que possible.

Titre du billet 492... DOUBLE COCUFIAGE/ LES 3 PETITS COCHONS
Posté le mardi 01/02/2011 à 01h01 RSS signifie Really Simple Syndication

LA FIDELITE DANS LES COUPLES GAY, CA EXISTE… sauf quand je passe mdr.
J’avais cocufié un quinqua allemand en baisant son joli minet.
Et l’envie m’a saisi de cocufier à son tour le minet, devenu trop accro à ma queue, en baisant son mari : je le fais souvent, j'adore.
La vie est fun avec moi, mes amis peuvent peut l’attester.

A noter qu’un Français a échappé de peu au cocufiage, son minou soit-disant inaccessible m’ayant signifié d’un regard son envie.
Pourquoi le mari ne porte pas de cornes ? Il m’a rendu service, alors…

Je décide donc de baiser le mari allemand, déjà cocu : il préfère les jeunots mais ne rechigne pas sur une belle queue Française à gros gland. Caché derrière mes Ray-Ban, je vois qu’il me détaille avec envie quand je remonte la plage pour aller manger une glace à Soomboon.
Il n’est pas mal et ça m’amuse de les soumettre à tour de rôle : nombreux sont les couples qui trébuchent quand un macho musclé et bien monté leur promet de les niker féroce.
N.B. Parmi tous les couples adultères sur ce blog, relisez les Cannois (j'ai baisé l'un le matin, l'autre le soir et reniké les deux, yeux bandés, avec un beau copain Cavalier la semaine suivante : les bandants jeunes Cannois "amoureux et fidèles" se sont fait enculer royal et l'un a même sucé son mari sans le reconnaître !
Ils n'ont découvert la vérité que bien plus tard mdr.
ET RELISEZ SURTOUT LE TEXTE 60 : INCROYABLE MAIS VRAI ).

D’une pierre deux coups : le minet s’est fait baiser car il fantasmait sur mon torse, le mari s’est fait sauter car il salivait sur ma queue.

POUR LE FUN je les ai baisés tous deux sur mon élégante bergère.
Le minet a gémi puis râlé quand j’ai explosé son mignon petit cul galbé.
Le Teuton a râlé puis gémi quand j’ai forcé en hussard son trou offert.

LE PLUS AMUSANT ?
A son départ, le minet me supplie de ne rien dire à son mari qui n’aime que lui et ne baise jamais avec d’autres boys.
A son départ, le mari me dit en confidence : « dommage que mon petit copain soit si fidèle car on aurait pu tenter une partie à trois ».
EUH … Je lui confirme que son minet est vraiment mignon et visiblement sérieux. Et je l’expédie en riant sous cape.
Vous auriez dit quoi à ma place ?

LA VIE AIME CEUX QUI LA COURTISENT et leur retourne mille surprises.
La preuve dimanche : un minou qui me relance depuis une semaine me rejoint sur la plage : bain, bronzage puis je le nikerai chez moi.
OUI MAIS… Il arrive avec un copain gogo-boy encore plus mignon : belle gueule de jeune macho, superbe petit cul.
Mon plat du jour devine vite que je projette de baiser son pote dès que possible.
Il refuse de se baigner, fait la moue pendant que je m’amuse dans l’eau avec le bar-boy.
Lequel bar-boy rit fort quand ma main fait durcir sa bite sous l’eau et que mon autre main le doigte.
Il aime ma queue et accepte de se faire baiser gratuit dès que possible.

Du coup j’ai droit à une mini-scène de ménage en revenant.
Le bar-boy, soucieux de ne pas fâcher son copain, s’éclipse pendant que le premier décide de me punir en s’absentant un long moment.
OUI MAIS… survient peu après un troisième larron ( ils sont tous craquants aujourd’hui ) qui m’offre son cul de suite.
Et je pars niker l’outsider malin qui a su se placer.
LA VIE C’EST DU FUN JE VOUS DIS !

Titre du billet 491... TROU EN FUSION
Posté le dimanche 30/01/2011 à 01h38 RSS signifie Really Simple Syndication


FAN DE MON C..., AMOUREUX DES MATURES ATHLETIQUES, MACHO ACTIF : il vient exprès de Bangkok pour me sauter.
Et c'est lui qui repart le cul cassé et le trou bien élargi, marqué du sceau de mon gros gland.
L’ardent jeune lion de 20 ans, sûr de sa beauté vient soumettre le Lion mûr à sa force sexuelle : un allez-retour express qui lui coûte sa rondelle ... et ses illusions de jeune Mâle Dominant hihi.

Mes messages torrides l’enflamment, il promet de me soumettre à sa « belle bite ».
Ok, mais je suis déjà submergé de beaux petits culs consentants ici. Aller à Bangkok… bof !
Ma réticence attise son désir : il craque et décide de venir jouir dans mes fesses qui le font tant bander.

Miam, il est vraiment mignon ce jeune lion venu me dévorer.
Très mâle, résolu à me faire mordre l’oreiller, ceratin de me soumettre : il va avoir une surprise.

Quand il voit ma queue bien grosse et raide, il dit « woof ! », tombe à genoux, gobe mon gland, engloutit même les boules.
Gorge profonde et tailleur de pipe hors-pair.
Il suce si bien que mon jus monte trop vite : il le sent, ralentit, se glisse entre mes jambes et abuse honteusement de mes fesses avec sa langue experte. Trop bon de se faire bouffer le cul par un beau gosse ardent.

OUI MAIS J’EVENTE LE PIEGE : le bel Italien m’avait déjà fait le coup samedi dernier ( TEXTE 488 ).
Alors je le mets d’autorité en levrette, écarte ses fesses, le fait défailir à son tour à coups de langue tout en mettant sournoisement un condom. Et soudain, je l’encule d’un coup.
Il sursaute mais je l’arrime fermement à ma queue, l’empale virilement : l’actif capitule, se laisse enculer par plus macho que lui.
Et mon gros gland fait feuler longtemps le jeune lion.

SAMEDI MATIN 7 H Je le baise encore avant son départ : il écarte spontanément les cuisses, cambre les reins pour mieux offrir son trou désormais soumis à mon gland, se fait niker royal en observant dans le grand miroir ma tige qui le lamine.
Ma queue ressort entièrement avant de replonger dans son cul et l'empaler jusqu'à la prostate.
Un marteau-pilon lui casse le cul, l'embroche si profond qu'il hurle de plaisir et jouit en force.

Alors en un éclair, j'ôte mon condom, enfourne ma bite dans sa bouche et inonde sa gorge.
Celui-là pourra désormais mettre « VERSATILE « sur son profil :))

P.S. internet est faillible : plusieurs de vos commentaires ont disparu. Voici ci-dessous les rescapés.

Titre du billet 490... LE PUCEAU DEVIENT PAILLASSE
Posté le jeudi 27/01/2011 à 23h57 RSS signifie Really Simple Syndication

PAS DE PLAGE JEUDI CAR LE MINOU EST HETERO ET TIMIDE.
Donc rencontre dans la magnifique piscine de ma résidence.
J'adore draguer dans les baht-bus : serrés comme sardines, le courant érotique passe vite.
Et même les minous non-gay se laissent vite échauffer par des cuisses musclées qui se collent aux leurs.
Le temps de jauger discrètement le torse puissant et le sourire carnassier, ils se laissent aborder... et culbuter.
Celui-là a rougi, accepté mon téléphone, appelé une heure plus tard.

Par jeu, je l'attends à la table occupée par les parents du superbe Jim que je nikais mardi, synchro avec papa et maman se goinfrant de toasts ( texte précédent ).
SOUDAIN MON BLACKBERRY VIBRE : la Sécurité a bloqué le petit mec. Lui qui voulait être discret, c’est réussi mdr.
Je le monte chez moi, le monte sous la douche, le démonte face plaquée au carrelage.
Cramponné aux robinets, bien lubrifié, il prend ma queue d’un coup, jusqu’au fond.
Epinglé comme un papillon, il subit mes assauts sans même pouvoir se caresser.
Mon gland force ses fesses, ma tige cueille sa rondelle et l'embroche jusqu'à la garde.
Il râle crescendo, son trou flambe, il n'est plus qu'un sextoy soumis à son assaillant.
Je bande comme cerf : péter la rondelle d'un hétéro et lui casser le cul est un plaisir intense.
Je l'autorise enfin à se branler : il éjacule instantanément, provoquant ma propre jouissance.

Curieusement, celui-là ne s'est pas enfui comme les autres hétéros après s'être fait casser le cul.
On a bu un verre, discuté puis il a tenté de se rhabiller.
Tenté car j'adore rebaiser un minou sur le départ avec son slip baissé sous les fesses.
Ecartelé sur le lit, il a repris ma queue dans son trou désormais large.
Et cette fois il est devenu très salope, vraie paillasse : et un hétéro de moins, un gay de plus !

ME VOILA MASTER SM HARD : Ma photo en tenue de Cavalier a été publiée par un site U.S.
Du coup je suis submergé de messages de Hard SM des States qui veulent me soumettre ou se faire soumettre.

C’est flatteur d’être convoité par des milliers de mecs fans d'immondes hamburgers graisseux.
Mais c’est surtout encombrant car mon email figure sur la photo ( sont vraiment sans gêne outre-Atlantique )
JEUDI MATIN 7 h : j'ouvre hotmail et j'hallucine.
Ma messagerie croule sous les messages torrides avec photos de cuirs U.S.
Et dire que ces descendants de cowboys ne sont même pas fichus de distinguer un vrai Cavalier d’une pétasse New-Yorkaise qui s’offre des cuirs en boutique pour jouer les machos.
Ai-je vraiment l'air d'un tortionnaire néo-nazi ?

ATTENTION !! Le premier qui répond OUI sera puni : il prendra un sévère coup de queue dans son petit trou si on se rencontre :))

Titre du billet 489... OH MY GOD ( E ) !!
Posté le mercredi 26/01/2011 à 00h50 RSS signifie Really Simple Syndication

LES PERSONNES DE QUALITE PREFERENT LES ONCTUEUX BORDEAUX AU DESOLANT BEAUJOLAIS, pure opération commerciale superbement orchestrée pour séduire le bon peuple ignorant.
Buvant peu, je privilégie les Rouges riches en bouche mais ne déteste pas un petit Blanc limé.
Et j’en ai limé un de vingt ans d’âge ce mardi matin.

LUNDI je suis très sage : plage, petite pipe par un jeune Thaï à joli cul mais dont le poppers me fait débander, dîner semi-protocolaire.
Un jeune hollandais 18 ans de ma résidence, plutôt mignon, veut se faire sauter en l’absence de son père, sans doute parti baiser une des 40.000 prostituées de Pattaya.
Mais j’ai d’autres chats à fouetter et mon gland paresse ( je le connais bien, je sens qu'il commence à se lasser des petits culs Thaïs même superbes ).
Alors je me couche de bonne heure et m’éveille tôt.

MARDI MATIN 7 H30 : Il se prénomme Jim, mignon petit loup à bouche avide et petit cul serré, Anglais jusqu’au bout de la queue : timide et pudique aux préliminaires, salope de première dès qu’il perd son slip.

J’adore ma résidence, pépinière de touristes du monde entier : c’est bon de niker le fiston dans sa chambre pendant que papa et maman prennent leur petit-déjeuner au Club-piscine du RDC, ignorant que leur garçon adoré se fait troncher comme pure salope au-dessus de leurs têtes.
Des toasts dans la bouche des géniteurs, une belle bite dans celle de l’héritier.
Un peu de crème dans leur café, une bonne dose de jus dans la gorge du minet !

On a peu de temps alors il me suce d’entrée : bouche fraîche et gorge veloutée.
Et son trou étroit, une fois élargi par mon gros gland, avale ma queue en entier : il avait faim ce petit cul, doit pas se faire limer souvent !
Alors, tout en surveillant les parents, je brosse le mignon surexcité de se faire baiser si près d’eux.

Pour le fun, on se calque sur eux, masqués par le rideau de la baie vitrée : ils enfournent, je l’enfourne ; ils mastiquent, je l’astique ; ils avalent, il s’empale.
Rythme certes décousu mais le bel éphèbe rit autant qu’il gémit pendant que je lui casse le cul.
Et les inconscients parents reprennent un café, augmentant les coups de queue que j’inflige à leur fils. Ah les misérables mdr.

Mon jus monte mais je tempère.
Dès qu’ils avalent leur café je crache ma crème dans la gorge du minet.
Puis je m’enfuis de la chambre pendant que le petit loup fonce sous la douche.
Et peu après je fais le beau sur la plage : c’est toujours agréable de voir des minous freiner devant vous, la langue pendante et la bite dans l’autre sens.

N.B. 1 : Cette photo est sienne, non mienne. Envie de jouer au foot avec lui ?
N.B. 2 : Je transfère quelques comments reçus sur d'autres sites par les têtus qui ne m'écrivent pas sur bloggay.
C'est bon pour mon ego... et vous savez depuis longtemps que je ne triche jamais sur vos messages.

Titre du billet 488... MAIS JE REVE !
Posté le lundi 24/01/2011 à 01h32 RSS signifie Really Simple Syndication


SAMEDI, JE RENTRE A PEINE DE LA PLAGE et je trouve plusieurs messages qui m'engu..... !
Gentiment bien sûr, mais fermement.

ET VOUS SAVEZ POURQUOI ? Parce que je n'ai pas encore mis la photo du petit canon Suédois.
Le Thaï, ils s'en f...., ils veulent du joli Scandinave mdr.

C'est moi l'auteur et c'est moi qui baise, alors je fais comme je veux sacrebleu :))

SAMEDI SOIR : dîner avec des amis sur Pratumnhak. Soirée agréable, bonne chère…. et bonne chair car un des invités me fait absolument craquer.
Si fort que j’accepte d’aller ensuite chez lui pour « un dernier verre ».

Malin comme tous les Italiens, il devine de suite que je bande pour lui et me fait un incroyable numéro de séduction à la transalpine.
Et la mienne se dresse dans mon slip dès que je j'imagine sa bouche sensuelle empalée sur ma tige.
C’est si flagrant que les autres amis sourient en songeant à ce que je vais lui mettre prochainement.
Ce séduisant Napolitain de 34 ans va se faire casser le cul sans rémission : les beaux mecs sont faits pour être nikés.
Après la veloutée peau claire du mignon Suédois, je vais croquer la ferme peau mate de ce fils du Sud.
Et celui-là va lui aussi sentir profond mon gros gland lui clore la bouche et ouvrir son trou pour se faire élargir à grands coups.

MINUIT : chez lui, je décide de le sauter en levrette sur son canapé, tombe son pantalon juste au-dessous des genoux.
Miam ! il a un corps harmonieux, un torse imberbe.… et un gourdin respectable.
Il glisse sa tête entre mes cuisses, engloutit ma queue et me suce merveilleusement.
Un super pompeur ce garçon : il me taille une pipe sublime et prend vite un grand jet de sperme chaud dans la gorge.

Il se rince la bouche, ressert à boire... et repart à l'attaque !
Sa langue agile en diable affole mes mamelons, titille mon nombril, enflamme mes cuisses, provoque une nouvelle érection, me fait perdre tout contrôle.
Et lorsqu’elle se glisse entre mes fesses, je sens que j’ai perdu la partie.
Je me retrouve jambes en l’air, cramponné à sa belle crinière noir-jais, gémissant sous les caresses de ses mains virevoltantes et de sa langue qui me lubrifie.

Envie de succomber au désir lubrique de cet Italien au charme fou dont les yeux luisants me supplient de le laisser faire.
Envie de me laisser envahir par sa belle queue dardée, de le sentir s’enfoncer en moi, de me laisser posséder par cet excitant mâle qui m’a si bien manœuvré.
Envie, comme tout macho actif, d’être parfois le sextoy convoité.

LA SUITE ? Euh…. C’est privé !
Je dirai seulement que je suis rentré chez moi au petit matin.
Et que les cahots du bath-bus n’étaient rien, comparés aux assauts du bel italien.

Titre du billet 487... SUEDOIS CONTRE THAI
Posté le samedi 22/01/2011 à 01h32 RSS signifie Really Simple Syndication


CEUX QUI NE CROIENT PAS A LA LOI DES SERIES ONT TORT !
Car après avoir sauté le joli minou dans ma résidence, je viens de baiser ce jeudi soir un splendide petit cul suédois en vacances… dans ma résidence !
Du coup les mignons petits Thaïs me paraissent bien fades comparés à ces jeunes loups au teint clair, cheveux blonds et yeux bleus.


MERCREDI : André arrive avec un jeune Thaï qu’il a déjà baisé plusieurs fois.
Nous décidons de le touzer car le minou est un gourmand : son beau petit cul accueille des queues de tous pays contre bel et bon argent. Mais c’est gratuit pour nos deux grosses françaises.
On l’encule donc avec entrain. Hélas, je me lasse vite car cette petite pute est large : je sais que trois Russes puis trois autres touristes l’ont défoncé récemment.

SOUDAIN ON FRAPPE FORT A MA PORTE : vraie surprise ! C’est le jeune plagiste hétéro joliment musclé que j’ai chauffé toute la journée avec l’espoir de le faire craquer et de lui péter la rondelle.

Nous voyant 3 il prend peur et se réfugie dans ma salle de bain.
Je le suis, le caresse, il se détend, rend mes baisers.
Alors je pousse sa tête vers le bas, l’agenouille et lui fourre ma queue dans la bouche.
Il me suce maladroitement, ne bande pas mais aime me donner du plaisir.
Alors je le relève, le casse en deux sur le lavabo : un flot de gel dans son trou vierge et je m’enfonce dans son superbe cul bien galbé.

Je ne bandais presque plus avec le money-boy Thaï trop large mais là ma queue est raide comme barre de fer en dépucelant ce beau plagiste qui gémit sous mes coups de queue.
Je suis son premier Homme, il a craqué incroyablement vite puisqu’il vient s’offrir le soir même.
ET JE VOUS CONFIE UN SECRET : ce beau macho est venu me sauter, c’est clair : il veut soumettre le musclé Farang Français qui baise aussi aisément les minous Thaïs et nike tous les beaux plagistes.
Mais il se fait dépuceler, enculer, élargir avant même d’avoir pu prendre l’initiative.
Bienvenue dans mon Club des plagistes machos actifs à cul cassé :))

Après de vigoureux coups de queue pour parfaire ma victoire, je l’entraîne sur le lit.
Et devant André dont la grosse tige ramone toujours le trou du jeune Thaï, je casse longuement le cul du plagiste, le nikant de plus en plus fort, m’enfonçant jusqu’à la garde.
Mon gros gland lui ravage le trou, il tressaille sous chaque coup de butoir devant André qui hallucine de voir avec quelle facilité j’encule les hétéros. Celui-là va garder longtemps l'empreinte de mon gland au fond de son trou.
On tente une partie à 4 : deux Français nikant 2 Thaïs. Mais le sexy plagiste refuse.
Alors je re-défonce seul son excitant cul au trou devenu humide, chaud, large sous mes virils coups de queue.
Trop bon de l'entendre râler quand je l'empale, gémir quand je me retire, haleter quand je l'encule de nouveau.
Et du coup, le Thaï, jaloux de ne plus être la star de la soirée, part en claquant la porte mdr.

Le lendemain, sur la plage, il avait sans doute encore mal au cul.
Et il n’a pas osé me regarder presque toute la journée hihi.

Titre du billet 486... MY BEAUTIFUL LAUNDRY BOY
Posté le jeudi 20/01/2011 à 02h19 RSS signifie Really Simple Syndication


QUI NE CONNAIT LE CELEBRE FILM « MY BEAUTIFUL LAUNDERETTE » ?
Je viens d’en écrire une variante avec ma plume : la grosse, celle du bas.

On me demande sans cesse mon secret de séduction pour dépuceler autant de beaux hétéros.
Facile : les jeunes actuels sont anxieux de plaire, acceptent tous compliments d’un grand mec athlétique au sourire irradiant qui les contemple avec une admiration sans bornes et un regard de fauve leur promettant une séance de sexe torride.
Leur ego flatté accepte l’hommage… et leur libido les submerge vite.
Eux qui doivent souvent galérer longtemps pour chasser et sauter une fille se laissent embarquer facile par plus macho qu’eux, émoustillés à l’idée d’être à leur tour une proie convoitée.

Chez moi, je les domine de suite sans leur laisser le temps de paniquer : agenouillés en 5 secondes, ma bite dans la bouche : dès qu’ils commencent à sucer une queue souvent plus belle que la leur, ils abdiquent.
Puis je les retourne dans la foulée, leur caresse le trou (les hétéros adorent que leurs filles les doigtent pendant qu’ils les sautent ), leur bouffe le cul dans la foulée, embrase leurs sens de ma langue.
Leur rondelle frémit, la jouissance monte... et ma queue s’enfonce, soumet leur trou, cueille leur pucelage.

ANDRE DOUTAIT UN PEU que ce soit si aisé de déflorer les beaux hétéros : il en a maintenant la preuve avec mon jeune plagiste, macho au corps harmonieux, dos large, épaules puissantes, beau cul galbé et... trou vierge de toute bite.
J'ai dépucelé devant lui le bandant petit mec hier mercredi.

MAIS REVENONS A MARDI : un craquant petit loup s’est fait « lever » au pressing de ma résidence.
Je fais la queue derrière lui : heureux présage... car il est très mignon.
Je l’atomise d’un sourire admiratif, il capte de suite que si je le bloque entre mes cuisses il va gémir fort.
Et la grosse bosse qu’il voit soudain tendre mon short lui trouble le regard.
Gay ou hétéro, ce minet a envie de fun Et ce grand type musclé qui le carbonise des yeux sent le prédateur bien monté.

On se retrouve plus vite qu’il n’imagine car j’ai entendu le numéro de son appartement. Un instant plus tard, je sonne à sa porte.
S’il a une copine ou un mec, je prétendrai m’être trompé.
Mais j’ai lu dans ses yeux son acceptation de ce qui pourrait arriver si je décide de pousser mon avantage.

BINGO ! Il est seul, surpris (et flatté) de mon impertinence, m’offre un verre.
J’accepte, l’encense pour sa beauté, m’extasie sur son beau cul moulé, pose mon verre, prends le minou, l’agenouille.
Il proteste que c’est trop rapide, j’acquiesce et lui fourre ma queue dans la bouche pour le faire taire.
Seul Speedy Gonzales (la célèbre souris des cartoons ) me surpasse en rapidité mdr.

Tête bloquée par deux mains dominantes, il se fait violer la gorge par mon gros gland, bande vite, abdique et me suce comme un dieu.
Dès qu’il fatigue et se relève, je le retourne, le casse en deux sur le canapé, le fourre de suite.
Il sursaute mais c’est trop tard : ma tige a pris possession de son cul, il ne peut se dégager tant je le maintiens.
Et je l’encule à fond, le baise virilement. Embroché par ma queue, son trou s’ouvre, se soumet à mon gros gland qui l’élargit.
Il se branle en gémissant, je l’oblige à s’auto–empaler sur ma bite pour consommer sa défaite.
Et j’inonde ses reins de bon sperme chaud pendant qu’il crache sa semence en hurlant : « Oh my god ! »
Il parle de moi ? d’un vibromasseur ?? ou de son divin protecteur mdr ???

Titre du billet 485.. DEUX GROS CALIBRES EN BOUCHE
Posté le mercredi 19/01/2011 à 01h52 RSS signifie Really Simple Syndication


LUNDI IL S’EST FAIT BAISER QUATRE HEURES PAR 2 GROSSES QUEUES ARROGANTES.
Il me voulait depuis longtemps, je l’ai niké féroce sur le lit puis dans la salle de bain et enfin sur la terrasse.

Jolie gueule, beau corps musclé, petit cul affamé... c'est l'archétype du mignon jeune macho à rendre passif, à tirer longuement, profondément, jusqu'à la dernière goutte de jus.
Son mari Hollandais est un pur crétin de n'avoir pas deviné que ce jeune mec est un volcan quand on le débride à grands coups de queue.
Et comme les idiots méritent leur malheur, le Duchtman incapable est désormais cocu deux fois.

Ce minou est si gourmand que je le fourre partout, même contre le frigo.
En levrette sur la terrasse, tête plaquée contre les barreaux, son trou brûlant aspire ma bite, ses fesses serrées emprisonnent ma tige, ses râles vont crescendo.
Si forts que je dois le bâillonner pour ne pas ameuter les voisins.

Après s'être fait enculer à fond pendant deux heures par un macho alternant bisous, caresses, baffes et coups de queue ravageurs, il est prêt à tout accepter de son conquérant.
Alors je sors mon joker : André.
.
Lequel arrive promptement, sort son beau calibre, l’enfonce dans le petit cul musclé au trou déjà large et humide.
Soumis à de vigoureux assauts qui le ramonent, le petit loup redécolle, gémit de plus belle, se fait écarteler profond jambes en l’air… tout ne suçant ma queue revenue à la charge.

Ce minou n’aimait pas sucer : il s’est fait violer la bouche dès son arrivée et maintenant se fait empaler la gorge par mon gros gland, ramoner les amygdales par la belle queue d’André… et au final aspire les deux calibres qui forcent ses lèvres.

Pris en sandwich, embroché derrière et devant, il abdique toute volonté, devient notre sextoy, se fait élargir sans répit.
Je l’ai déjà baisé deux fois alors je fatigue : je sors fumer un cigare sur la terrasse tout en observant André, en pleine forme, qui laboure le petit à grands coups, lui arrachant des cris de plaisir.

Et l’apothéose fa it flamber le petit cul soumis aux deux mâles. Le jeune mec a le trou en fusion, la bouche en flammes.
Au feu ! Pour circonscrire l’incendie, je lui balance un bon jet de sperme en éjac faciale.

Titre du billet 484... VERGE EN QUARANTAINE
Posté le lundi 17/01/2011 à 02h39 RSS signifie Really Simple Syndication


SAMEDI BENI OUI OUI, PLAGE, FRUITS ET PLAN FOIREUX.
Car j'ai zappé le minou que j’avais prévu de faire gémir : il me croyait sa propriété et me faisait lanterner avec un cabotinage digne d’une demi-mondaine parisienne.
Mais les cieux sont cléments : ils ont mis ma verge en quarantaine.

Dîner sympa dans un élégant restaurant près l’hôtel de police de Pattaya sur Beach Road.
Ce qui me rappelle ma sulfureuse nuit de la Saint Sylvestre avec mon policier verbaliseur et violeur ( TEXTE 474 ) dont j’avais baisé peu après le jeune copain, lui aussi policier ( TEXTE 478 )
Tout de blanc vêtu, je me sens sexy et j’aime ça.
Car mon tee-shirt frappé d’un discret logo YING/YAN avec mention « New Deal » excite quelques femelles, prêtes à prendre un bon coup.
Plus quelques mâles Thaîs dont le regard m’annonce qu’ils m’en mettraient bien un s’ils en avaient l’occasion.

Ma misère sexuelle est criante : depuis 30 h, mon gland inactif bougonne et s’agite dans mon slip.
Une vraie tête de noeud ce gland :))
Il ronchonne car il me trouve plutôt nul : sur la plage entre 16 et 18 h, je me suis fait draguer plusieurs fois mais n’ai pu en ramener aucun pour lui écarter les cuisses.
Les maris, déjà ou futurs cocus, deviennent de plus en plus méfiants snif

TIENS TIENS ! Le voiturier, 35/38 ans, n’est pas mal du tout !! Sous son uniforme chamarré, je devine un corps musclé et un petit cul bien rond. Et son sourire éblouissant m’enchante lorsqu’il m’ouvre la porte du taxi-meter.
Sourire pas uniquement commercial si je ne m’abuse.

Alors, après un délicieux dîner, je sors dans le parc pour fumer un cigare et le draguer outrancièrement.
Il craque vite, me donne son téléphone, précise qu’il finit à 2 h du matin et que je peux l’attendre au Starbuck’s coffee du soi 1/13.
OK cette nuit ma verge sera en quarantaine dans le petit cul de ce presque quadra.
( Si vous n'avez pas compris le jeu de mots, allez faire des mots croisés mdr ).

Ce fut bref mais excellent car, par atavisme ancestral, j’aime baiser les beaux domestiques : ma table Renaissance de Nice à vu bien des jolis petits culs de servantes et valets se faire enfoncer par plusieurs générations de queues seigneuriales lol.
Le sexy voiturier a pris de sévères coups de queue dans sa minuscule chambre : les voisins l’ont certainement entendu gémir puis râler longtemps de plaisir à-travers les frêles cloisons.
Ma gloire est assurée dans l’immeuble car en repartant plusieurs Thaïs me dévisageaient avec intérêt mdr.

P.S. SORRY je n’avais pas ma cam. Alors voici une autre photo du craquant minou que j’ai baisé comme un fou ( TEXTE 482)

Titre du billet 483... MALAIS EN FRENESIE
Posté le vendredi 14/01/2011 à 03h06 RSS signifie Really Simple Syndication


DEPUIS TROIS JOURS JE ME CACHE.
Non pour esquiver un raid vengeur de maris cocus dont le nombre croissant nous amuse André et moi ( lui aussi est bien monté et baise de mignons Thaïs ).
Ni parce que je suis couvert de pustules mdr.

Je viens de contracter une maladie foudroyante : je suis dingue d’un superbe petit cul malais.
Certes il a une jolie gueuls et un corps admirable mais j’hallucine sur son opisthodome.
Et mon gland use et abuse de son joli trou dès qu’il peut échapper à son mari.
Et voilà 3 jours que je déserte ma plage préférée pour éviter des allées et venues voyantes.

Il raffole des matures + 50 ans, adore sucer mon gros gland, plonge sans cesse sur ma queue pour la déguster de la bouche et du trou.
Et voilà 3 jours qu’on batifole dans le lit ravagé par nos ébats. On rit, on mange, on boit, on se bat aussi pour que le le vainqueur soumette le vaincu à sa loi.
Comme je lui rends 30 kg, il perd à chaque fois… et se soumet à tous mes caprices sexuels !

Je le baise comme un fou partout, le nike à fond partout : il va rentrer très large à Kuala Lumpur ( il est Malais et non Thaï comme je le croyais au début )
Car ce jeudi matin, Air Asia l’emporte, nous laissant épuisés mais radieux.
Et je retrouve André sur la plage pour une journée paisible, la queue encore douloureuse mais l’œil toujours aiguisé pour repérer le prochain.
Car mon compère est chasseur averti et me montre déjà un mignon Cambodgien à petit cul sublime qu'il vient juste de baiser ainsi que quelques jolis bibelots qui quètent :))

JEUDI SOIR : cocktail autour de la piscine chez des amis diplomates norvégiens.
J'ai repris des forces en lézardant toute la journée sur la plage.
André est parti tôt pour surfer car ses nouvelles photos sur gayromeo cartonnent.
Moi, je me suis juré d'être sage et je tiens parole : c'est seulement ce vendredi matin vers une heure que je quitte mes hôtes scandinaves en emportant mon cadeau : un tee-shirt taille S... avec un minou dedans !
ET VOUS SAVEZ QUOI ? J'ai été nul au lit mdr !
Je bandais mou malgré le minou qui s'escrimait de la langue sur ma tige.
Alors on s'est endormis, lui déçu mais moi serein.
CAR A 6 H CE MATIN, je l'ai réveillé avec mon gland dans son joli petit cul. Et il a pris sévère.

Titre du billet 482... PUNIR UN BUTOR SANS CLASSE
Posté le mardi 11/01/2011 à 01h36 RSS signifie Really Simple Syndication


PATTAYA REGORGE D'OCCIDENTAUX BASSE CLASSE.
Des beaufs qui se croient des Seigneurs parce qu'ils sont Blancs.
Je les évite soigneusement, ne voulant pas me commettre avec ces marauds plus dignes d'un bouge que d'un palace.
On m'en a présenté un, avachi sur son transat, scotché à son portable, qui n'a même pas eu l'élémentaire courtoisie de se lever pour accueillir un Aristocrate Français.
Ce comportement de gueux m’a indisposé, j’ai voulu une vengeance immédiate.

ALORS POUR LE PUNIR J'AI BAISE SON MINET LE SOIR MEME.
Ce fut d’ailleurs jeu d’enfant : les beaux gosses thaÎs ne restent avec leur bibendum que pour l’argent. Quand un mâle musclé leur sourit, ils se font sauter royal, alléchés par un torse puissant et une belle bosse dans le maillot qui leur promet une séance torride.
Celui-là s’est échappé une heure, m'a superbement sucé puis s'est fait tringler sauvage sur mon lit : son trou a littéralement aspiré mon gland, ma tige a disparu entièrement dans son admirable petit cul.
Je l'ai niké près de 30 minutes sans ralentir avant de lui offrir une superbe éjac faciale pendant qu'il crachait un geyser de jus.

Nous sommes revenus séparément à la plage. De mon transat je jubilais de voir le nouveau cocu roucouler avec son minet dont le trou avait encore l'empreinte de ma queue.
Le cornard pourra désormais suspendre sa serviette à une corne et son portable à l'autre.
Car les faquins doivent être châtiés là où ils se croient supérieurs.

LE PLUS AMUSANT ? pour continuer à pigeonner l’acalèphe adipeux qui les entretient, ils jurent souvent ne pas vous connaître.
C’est fréquent et ne me dérange pas : je les ai bien baisés alors ce qu’ils racontent ... surtout s’ils reviennent écarter les cuisses sous moi.

DIMANCHE en fut une belle illustration : André, Français d’Allemagne m’annonce que le beau minou réputé inabordable ( que j’avais séduit et sauté en quelques heures ) affirme que je ne l’ai pas... sauté hihi
Il ne nie pas qu’il était nu dans mon lit mais jure qu’il ne s’est rien passé ! ( sa photo et le récit de sa capitulation TEXTE 301 page 4 )
Un minou craquant qui, en l’absence de son mari, plonge nu dans mes draps et ne se fait pas baiser, vous y croyez vous ?

LA VERITE ? J’ai baisé NOOM le 14/1/10 selon mes photos datées. Et il a tant aimé se faire fourrer qu’il est resté toute la nuit.
Il a donc pris de bons coups de queue à plusieurs reprises car il est revenu.
J'adore les photos torrides de ce minet me suçant voluptueusement puis embroché part ma queue sur le lit.
Ce garçon que je n’ai pas sauté est en levrette, cuisses écartées : je suis collé à lui, derrière, mes boules contre ses fesses.
D'OU UNE QUESTION ANGOISSANTE : où diable s'est engouffrée ma queue bien raide de plus de 18 cm mdr ?

Ce beau minou menteur a tant adoré se faire forcer par mon gros gland qu’il est même revenu prendre de sévères coups dans son petit trou gourmand. Mais il va surement jurer que c’est faux lol.

Toute réflexion faite, je vais peut-être faire parvenir un jeu de photos à son mec : ça forcera le joli menteur à se chercher un autre mari après s’être fait virer avec quelques bonnes baffes !

Titre du billet 481... BUBBLE BUTT A BOUM BOUM
Posté le dimanche 09/01/2011 à 02h56 RSS signifie Really Simple Syndication


Celui- là a pris de sévères coups de queue par deux mâles dominants : le beau quadra espagnol qui fait partie du « Club 5 » l’a niké avec moi. Il l'a bien cherché car depuis midi, ce jeune allumeur met la plage en émoi, arpentant le rivage reins bien cambrés.
Et quand on a un cul pareil, moulé dans un maillot tranparent, on fait se dresser une forêt de bites.
Des envies de viol germent dans les esprits enfiévrés des mâles, hétéros inclus.

Il nous cible particulièrement, creusant les fossettes de ses insolentes fesses, s’allongeant jambes écartées entre mer et sable.
Cette splendide petite pute a une bouche à pipes et un cul qui appelle la bite, on va lui donner double dose !
Et ça ne traîne pas : on l’emballe, l’entraîne dans l’eau, arrache son maillot.
Rodrigo le branle furieusement pendant que je le doigte profond sous les regards haineux de plusieurs thons lol.
Le minet est ravi : coincé entre deux machos musclés, il caresse nos queues, glousse de plaisir lorsqu'on lui promet de le niker comme la pire des salopes et lui fracasser le cul.
En sortant du bain, trois queues raides tendent les tissus des maillots.
On l’embarque direct chez moi : il se baisse pour ôter ses sandales, se retrouve agenouillé devant 2 belles queues jaillies de nos shorts.

Deux banderilles s’engouffrent dans sa gorge et lui violent le palais : il nous suce avidement tout en se caressant.
Il a une toute petite bite mais on s’en moque : on veut défoncer ce superbe cul qui nous nargue depuis trop longtemps.
Le minou le sait, il ondule de la croupe, fait sa salope. Alors je passe derrière lui : une noix de gel et je l’encule d’un coup, forçant ses chairs tendres en hussard. Si fort qu’il s’empale sur la tige de Rodrigo.
Embroché des deux côtés, il se fait tirer sauvage, tressaute sous nos coups de queues alternés. Mon gros gland explose son trou brûlant, la hampe de l’Espagnol ramone ses amygdales.

On le nike longtemps : je ressors d'urgence avant de jouir et Rodrigo s’engouffre dans son cul pour le toréer en expert.
A son tour, il encule férocement le minet qui tente de protester. Mais ma queue, débarrassée du condom, ravage sa gorge. Elle vibre de plus en plus, le minet sent mon jus monter, devine qu'il va se faire inonder le palais.
Tête bloquée, il ne peut qu'accepter le long jet de sperme chaud qui coule en torrent dans son larynx.
Pendant qu'il avale les dernières gouttes, je le maintiens car Rodrigo continue de le fourrer en le traitant de « hiro de puta » et autres expressions savoureuses dont je devine le sens :))

L’Espagnol est long à jouir. Ca m’arrange car j’ai le temps de recharger et rebander quand il me fait signe de l’enculer à deux.
Cette fois le minou hésite : il dit en mauvais anglais qu’il n’a jamais pris 2 queues ensemble. Et que les nôtres sont grosses.
Ca tombe bien car on veut lui casser son superbe petit cul à jamais et faire de son trou un garage à bites.

Le petit loup se souviendra de sa première double sodo !
On le tire en synchro, on lui démonte le trou à grands coups ravageurs, on le distend de nos deux bites jointes.
Il râle sans discontinuer, incapable d’échapper aux deux pieux qui le crucifient. Si élargi qu’on finit par entrer et sortir sans forcer.
Et soudain l’Espagnol crache sa purée dans le condom dans un ultime soubresaut qui expulse ma queue du cul du minet.

On le ramène à la plage, faisant mine de rien. Ce qui ne trompe personne car le minet, yeux cernés, marche en canard et nous regarde avec des yeux extasiés. C’est bon d’être l’idole des jeunes mdr.

[<< - < - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - > - >>]

Haut de page | Le contenu de ce blog est publié sous la seule responsabilité de son auteur sexyssimo | Copyright © 2014 BlogGay
Hébergement gratuit de blogs BlogGay.com | ZeGay | RebeuGay | BlogGayvod.com | Nous suivre sur Twitter | Signaler un abus

Ce Blog est étiqueté ICRA pour la Protection des mineurs